Pour booster la construction de votre patrimoine financier, peut-être avez vous souscrit à un Plan d’Epargne Retraite (PEE) ou un Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO) proposé par votre employeur. Si tel n’est pas encore le cas, cet article devrait vous intéresser.

En effet, saviez-vous que votre versement volontaire, vos primes d’intéressement ou vos participations épargnées dans un PEE ainsi que dans le cadre d’un PERCO vous offrent un potentiel de gains immédiats pouvant s’élever à 300%. Pas mal, non ? Surtout lorsque ce montant n’intègre même pas la rentabilité financière du placement choisi. Aujourd’hui, nous vous expliquons de quelle manière en bénéficier.

 

L’abondement de l’entreprise

 

Sachez tout d’abord que votre entreprise peut abonder à votre versement et créditer votre compte de trois fois ce montant. C’est l’employeur qui, tous les ans, précise les modalités d’abondement au sein du règlement qui met en place le plan. N’oubliez pas cependant qu’il existe tout de même certaines limites. Ainsi les versements que pourra effectuer votre employeur ne peuvent dépasser les 300% de vos versements. Il s’agit d’un plafond. En outre, dans le cadre d’un PEE, ces mêmes versements ne pourront pas non plus dépasser les 8% relatifs au Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS). Dés lors, l’abondement de l’employeur ne pourra excéder la somme de 3 377 euros. Il faut tout de même préciser que si l’on se trouve dans le cadre d’un PERCO, ce plafond est doublé pour atteindre les 6 754 euros par an.

 

 

Les versements volontaires que vous réaliserez sur ces plans d’épargne salariale ne pourront dépasser le quart de votre rémunération annuelle brute. Ce plafond étant calculé à raison de chaque année civile. De plus, il vous est aussi possible de transférer et convertir en argent dans le PERCO vos jours de congés non pris ou épargnés dans un compte épargne-temps (CET). Cette dernière modalité permet aux sommes transférées de bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu (IR) ainsi que des cotisations relatives à la Sécurité Sociale.  En revanche, l’impôt sur le revenu restera applicable aux primes d’intéressement ou de participation ayant fait l’objet d’une perception directe sur votre compte en banque. Mais la bonne nouvelle, c’est tout de même qu’une exonération d’impôt sur le revenu sera toujours envisageable si de telles sommes sont placées dans un plan d’épargne salariale.

Enfin, dans la mesure où « l’année blanche » ne vise pas les primes perçues en 2018, elles sont assimilées à des revenus exceptionnels et seront donc imposées en septembre 2019. La mise en œuvre du prélèvement de l’impôt à la source ne produira par conséquent aucun effet d’aubaine.

 

Choisissez le placement qui vous convient le mieux et profitez d’un régime fiscal favorable !

 

Que votre profil soit prudent, équilibré ou même dynamique, vous trouverez nécessairement les supports de placement qui vous conviennent parmi ceux présentés dans le cadre de l’épargne salariale. La possibilité vous sera même ouverte de préférer une gestion pilotée dans le cadre du PERCO. Dans cette configuration, plus vous approchez de l’âge de la retraite, plus votre capital sera sécurisé par la société de gestion qui l’aura à sa charge.

En principe, les sommes ayant été placées dans un PEE restent bloquées durant cinq ans. Concernant les sommes qui l’auront été dans un PERCO, elles seront quant à elles bloquées jusqu’à la retraite. Malgré tout, il n’y a pas lieu de vous alarmer. Sachez qu’en général, les structures font preuve de souplesse et permettent nombre de scénarii de sorties anticipées.

Plus précisément, vous pourrez débloquer votre épargne pour répondre à des événements majeurs de votre existence. Elles pourront aussi l’être afin de permettre le financement de projets personnels. C’est pourquoi le PEE autorise neuf cas de sorties anticipées. On trouvera notamment :

  • La cessation de son contrat de travail
  • Un événement familial (mariage, divorce, naissance ou adoption d’un troisième enfant)
  • Un événement difficile de la vie (décès, invalidité, surendettement)
  • Acquisition ou agrandissement de sa résidence principale
  • La création ou la reprise d’une entreprise

En ce qui concerne le PERCO, celui-ci permet cinq cas de sorties anticipées :

  • L’acquisition, la reconstruction ou la remise en état de sa résidence principale
  • Un départ à la retraite
  • Le surendettement
  • Un décès
  • Une invalidité

 

 

En dernier lieu, vous devez savoir qu’à l’instar du PEA et de l’épargne réglementée (Livret A, LDD, Livret Jeune), les plans d’épargne salariale comptent parmi les seuls dispositifs à bénéficier d’une exonération du nouveau Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% sur les revenus du capital. De plus, une exonération d’impôt sur le revenu est toujours accordée aux plus-values réalisées par les versements. Seuls les prélèvements sociaux au taux en vigueur le jour du remboursement de l’épargne, soit 17,2 % depuis le 1er janvier 2018, viendront en soustraction.

Soyez stratégique ! En fonction du taux et du plafond annuel d’abondement de votre PEE voire de votre PERCO, il sera plus que judicieux d’opérer un versement volontaire qui autorisera le déclenchement d’un abondement maximal. Toutefois, faites attention. Puisque le plafond d’abondement est défini par année civile, une année perdue restera perdue !

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

 

Nos articles les plus consultés

MONEYPITCH, LE SERVICE DIGITAL DEDIÉ À VOTRE ÉPARGNE

Afin de gérer à distance vos finances personnelles ainsi que vos projets de vie, notre cabinet Centaure Investissements a le plaisir de vous proposer un service digital inédit : MONEYPITCH, LE SERVICE DIGITAL DEDIÉ À VOTRE ÉPARGNE (A découvrir en vidéo en cliquant ICI...

Impôts – placements – immobilier : l’information patrimoniale du 3ème trimestre 2019

Retrouvez le troisièmeème numéro de l'année 2019 et approfondissez les sujets qui vous intéressent où vous voulez, quand vous voulez.   Centaure Investissements vous informe sur les sujets patrimoniaux qui vous concernent...

Titulaires d’une assurance-vie ? Choisir entre rachat et avance !

Assurance-vie : retrait ou avance ? Qu’il s’agisse de financer le projet d’une vie ou de répondre à un besoin ponctuel de trésorerie, de nombreux outils peuvent vous aider. En pareille hypothèse, il est aisé d’envisager le recours à l’épargne financière ou encore au...

Les seniors doivent-ils conserver leur résidence principale ?

Que faire de la résidence principale en prenant de l'âge ? Changement de culture ou encore allongement de l’espérance de vie conduisent à devoir repenser la manière dont la résidence principale doit être détenue et dont on conçoit son rôle. Les repères utilisés...
M