Cela fait moins d’un quinquennat, comprenez 5 ans, que vous détenez un PEA (Plan d’Epargne en Actions) ? Alors sachez que les retraits que vous pourriez réaliser par le biais de ce type de placement font l’objet d’une imposition au titre du PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique).

 

Quelle conséquence pour votre situation ?

 

Lorsque vous effectuerez un retrait, le gain issu de cette opération fera l’objet d’une taxation forfaitaire à 12, 8% au titre de l’impôt sur le revenu. Précisions qu’auparavant, ce taux s’élevait à 19% ou 22, 5%.

Une alternative reste cependant ouverte par l’option pour une imposition globale au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Quoiqu’il en soit, vos gains resteront soumis au taux de 17, 2% au titre des prélèvements sociaux dont vous êtes redevable.

 

Les petites astuces du chef

 

  • Astuce n°1

En effectuant un retrait antérieur à la 5ème année d’existence de votre PEA, provoquera la clôture de ce dernier.

  • Astuce N°2

Une exonération d’impôt bénéficie aux gains provenant d’un retrait sur le PEA dont l’ouverture est supérieure à 5 ans. Dès lors, vos gains ne subissent plus que les uniques prélèvements sociaux.

  • Astuce N°3

Le transfert de votre PEA en direction d’un autre établissement constitue une possibilité dont vous pouvez bénéficier. Autre alternative, choisissez de le transformer en PEA « assurance » ou vice versa.

Et la loi PACTE dans tout ça ?

L’objectif du projet de la loi PACTE, actuellement en cours d’adoption par le Sénat au moment de la rédaction de cet article, consiste à accroître la flexibilité du régime afférent au PEA. Si le texte devait finalement faire l’objet d’une adoption tel quel, plusieurs évolutions seraient à noter.

Ainsi, opérer un retrait avant les 8 ans n’aboutirait plus à la clôture du plan. En revanche, vous ne seriez plus en capacité de réaliser des versements complémentaires. Ajoutons que les retraits et versements resteront possibles pour les PEA ouverts depuis plus de 8 ans.

Ne manquez rien de l’adoption de ce texte en vous rendant régulièrement sur notre site !  

 

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Les CGP doivent-ils avancer seuls ou groupés ?

 L’AVENIR S’INSCRIT-IL SEUL OU SUR UN MODE COLLECTIF ? Tribune d'Olivier Rozenfeld : Les CGP doivent-ils avancer seuls ou groupés ? C'est à cette question que tente de répondre Olivier Rozenfeld dans cette chronique. Il y évoque la nécessité de s'adapter aux...

Conférence avec Philippe CANDELORO : Placements financiers et investissements locatifs – Ces solutions dont on ne vous parle jamais …

Conférence avec Philippe CANDELORO : Placements financiers et investissements locatifs - Ces solutions dont on ne vous parle jamais ...   Au programme : Gestion du patrimoine privé : le regard de Philippe CANDELORO. Assurance vie et préjugés : ce que vous devez...

Découvrir ou redécouvrir les obligations ?

Expert chevronné, afficionado ou néophyte averti en matière d’investissement, il y a fort à parier que vous avez déjà entendu parler des obligations. Il est même possible que vous ayez eu l’opportunité de vous lancer sur le marché obligataire. Cependant, savez-vous...

Le dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie   Le dispositif Denormandie est un régime de défiscalisation consistant à acquérir un bien vétuste dans certaines communes, à le rénover puis le donner en location.   Nos experts sont formés sur ces problématiques, et les exemples donnés au...