Le métier du conseil en gestion de patrimoine est en pleine mutation, à l’image de nombreux autres métiers (nous savons notamment que plus de 20 % des métiers de la banque vont disparaître dans les 5 prochaines années).

 

Le premier volet de cette mutation est la dématérialisation totale du métier. Les outils numériques à 360° comme la suite HarvestQuantalysBuystopFidroit et bien d’autres sont devenus incontournables pour les professionnels de la gestion de patrimoine. La signature électronique est devenue indispensable, tout comme un bon site internet ou encore des back links pertinents ainsi qu’un bon référencement afin de favoriser une activité réelle et efficace sur les différents réseaux sociaux. La connaissance, la maitrise et l’utilisation de ces outils, leur coût ainsi que leurs formations peuvent avoir une incidence non négligeable sur le chiffre d’affaire des cabinets concernés.

Le second sujet lié à cette mutation est sans conteste règlementaire. Les différents textes MIF2DDAPRIIPS, et RGPD sont représentatifs des changements actuels , imposés aux conseillers en gestion de patrimoine pour pouvoir exercer, dans un cadre de plus en plus règlementé.

Le simple fait d’être « à jour » sur le plan de la conformité des dossiers clients, des obligations règlementaires, des formations et de l’information nécessite bien plus qu’un temps plein et de simples connaissances en règlementation.

De nouveaux métiers vont ainsi voir le jour autour de cette thématique (formation, conseil, accompagnement, etc. …).

Enfin, ces deux premiers sujets nous entraînent vers un sujet sous-jacent qui est la qualification. En effet, il est probable qu’un Master 2 en gestion de patrimoine soit indispensable à court terme pour exercer l’activité, regroupant ainsi les différents statuts de CIF, COBSP, COA, CJA, etc. …

Mais quelle est la valeur réelle d’un tel diplôme si il est décorrélé de la réalité du terrain ? La base de la formation doit être bien plus en lien avec le métier de CGP en termes de gestion d’entreprise (car le CGP est un entrepreneur), de conformité, de connaissances des bases du métier en termes de placements, d’outils, d’immobilier, de fiscalité, etc. … bon nombre de cabinets recrutent des stagiaires de master 2 qui n’ont aucune connaissance ou presque autour de ses thématiques essentielles. Comme souvent, la formation est à revoir.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

 

Etat des lieux de la gestion de patrimoine pour les indépendants

Les cessions de Cabinets s’accélèrent et se sont multipliées ces dernières années. Les éléments cités précédemment, entrainant souvent la lassitude des CGP, tout particulièrement face à la problématique de la gestion de la réglementation.

Conscient de la charge de travail nécessaires pour rester en conformité et du peu de temps consacré à leurs clients. Ils délaissent souvent le volet règlementation et s’exposent ainsi aux différentes sanctions des autorités de tutelles. On se rend compte également que la valeur des cabinets peut aujourd’hui varier en fonction de nombreux critères.

Particulièrement en fonction de l’état des lieux de la conformité des dossiers clients, d’une part, et du temps et du personnel à mettre en œuvre pour remettre le cabinet en conformité, d’autre part.

Le maintien du mode de rémunération par rétrocessions fait toujours débat et une nouvelle fois, les contraintes qui y sont liées (mise en place des éléments de transparence, rapports et revues d’adéquations, etc. …) poussent beaucoup de dirigeants à céder leur clientèle à des cabinets, voire des réseaux, mieux structurés et mieux outillés.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

La solution semble aujourd’hui se situer dans le regroupement de cabinets ou d’indépendants.

Les professionnels du secteur ont vu naître de nombreux modèles économiques depuis quelques années. Mais aucun ne semble vraiment sortir du lot et certains ont déjà disparus. Il semble que l’entrée au capital de cabinets plus importants, voire de réseaux tient le leadership dans cette course à la démultiplication.

Même si de nouvelles offres semblent à l’essai, il est important de ne pas perdre de vue qu’il s’agit d’indépendants, en place depuis plus de 25 ans pour certains, qui disposent d’un fort intuitu personae avec leurs clients et avec leurs partenaires. Il peut donc être compliqué d’abandonner une vie de travail à une entité inconnue, même si le modèle présenté propose de poursuivre l’activité au travers de la nouvelle structure.

La force de l’habitude prend généralement le pas sur la rationalité du besoin d’accompagnement. Il est donc essentiel que le dirigeant cédant, puisse avoir la liberté de poursuivre ou pas son activité, de rester un minimum « maître à bord » si il reste, pour passer « la main » en douceur. Éventuellement, la structure qui acquiert proposera au dirigeant vendeur d’entrer au capital. 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Comment se situe Centaure Investissements face à cette situation ?

Sur le plan règlementaire, Centaure Investissements s’est doté de deux personnes à temps plein pour pallier aux contraintes imposées.

Nous avons également mis en place une convention avec un cabinet de conseils spécialisé en conformité, le cabinet Regalex, dirigé par l’avocat Robert DEVIN. Ce dernier accompagne les référents du cabinet sur le sujet et se déplace IN SITU pour réaliser audits, contrôles et formations, afin que les collaborateurs vivent le plus sereinement possible un éventuel contrôle associatif (CNCGP)  et/ou d’autorités de tutelle (AMFet/ou ACPR). Les thématiques abordées, entre autres, sont :

·     L’analyse des actes de conseils

·     Le diagnostic des procédures obligatoires

·     L’évaluation des risques de non-conformité du Cabinet

·     La rédaction d’un rapport de lacunes règlementaires et recommandations associées

·     La restitution des actions correctrices et axes d’amélioration

·     La mise en place / mise à jour des documents de conseils

·     La mise en place / mise à jour des procédure obligatoires

·     L’assistance lors d’un contrôle AMF

·     L’assistance lors d’un contrôle ACPR

·     La formation sur-mesure (individuelle ou collective)

·     Les formations liées aux thématiques métiers (Les CIF à l’épreuve de MIF2 – Les COA à l’épreuve de DDA – La mise en conformité avec le RGPD – etc. …)

·     Le suivi des évolutions règlementaires

·     La mise en avant des nouveaux impacts réglementaires métiers

·     L’envoi de newsletter réglementaires mensuelles

·     L’envoi d’alertes spécifiques

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Au plan numérique, nous nous dirigeons vers la totale dématérialisation grâce aux outils que nous utilisons.

La signature électronique est en place, et nous espérons que le papier aura en grande partie disparu d’ici deux ans.

La mutualisation des cerveaux, des expériences, des compétences, des process, des services administratifs et d’ingénierie permettront d’optimiser le travail de chacun, tous fédérés autour d’une marque qui bénéficie d’une très belle image.

De belles économies d’échelle sont à réaliser pour tous. Cette stratégie permet également de proposer un meilleur service au client final sans qui, les cabinets n’existeraient pas. Ce même client qui présente de plus en plus de défiance vis à vis des banques.

Un autre élément fondamental est la difficulté de travailler seul et souvent isolé face à la formation, à la règlementation, au numérique, et aux cas particuliers de certaines demandes des clients. Il est évident que l’échange est incontournable. Nous ouvrons d’ailleurs les formations assurées dans le cadre de notre organisme de formation « l’institut Centaure » aux cabinets extérieurs.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Le métier de CGP est un métier d’expérience. Raison pour laquelle il est essentiel d’échanger. Par ailleurs, la multiplicité des apparitions sur la toile, qu’il s’agisse des sites internet, des réseaux sociaux, du référencement, ou même de la fréquence des parutions pour générer des contacts, est liée à la démultiplication du chiffre d’affaires. Autrement dit, plus il y a de personnes autour d’une marque, plus elles apparaissent sous différentes formes, et plus elles génèrent de contacts.

En considérant le gain de productivité que permettent l’accompagnement règlementaire, le back office, et la mutualisation des outils, on obtient un résultat très positif car le temps consacré aux clients est plus important et le service de meilleure qualité. Par effet de vases communicants, le chiffre d’affaires s’en ressent automatiquement.

 

La valeur ajoutée du collectif de Conseillers en Gestion de Patrimoine

 

Sans structure constituée d’un noyau dur et de partenaires de confiance qui nous suivent dans cette aventure, ce projet de développement ne serait pas viable.

Raison pour laquelle un chargé de développement, indépendant, également CGP titulaire du Master 2 de Bordeaux Montesquieu, a rejoint Centaure Investissements pour participer à ce projet.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

Patrick LISSERRE, que certains professionnels connaissaient sous la marque CERENICIMO, œuvre à la mise en place de ce développement. Il contribue à ce titre à l’accompagnement et la mise en place des collaborateurs qui ont décidé de nous rejoindre, ainsi qu’à la réalisation des grilles de rémunérations sur les différentes offres que nous proposons (Immobilier, financier, courtage en prêts, courtage en assurances dont IARD, prévoyance collective, retraite, épargne salariale, etc…). Enfin, il est le lien vers les croissances externes à réaliser.

Il organise également les planning qui répondent aux besoins de formations, à commencer par celles qui concernent les agréments ORIAS, mais également d’autres formations comme celles diligentées par Métisse FinancesDKFC formationsRoyal Formations… via « l’Institut Centaure ».

Par ailleurs, le fait, pour les collaborateurs, d’entrer au capital (sous certaines conditions) permet de bénéficier d’un effet de levier intéressant à terme. Plus il y aura d’associés, plus le portefeuille évoluera et plus il sera facile de réaliser de nouvelles croissances externes et de recruter des personnels au back office, à l’ingénierie patrimoniale, ou encore au middle office.

Nous espérons donc faire de Centaure Investissements une marque reconnue au plan national à moyen terme.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

 

En conclusion :

Un Conseiller en Gestion de Patrimoine exerçant seul ou avec une seule assistante n’a que peu de chance de « survivre » à cette mutation en cours, particulièrement en raison du durcissement de la réglementation.

Ce durcissement a une incidence énorme sur la responsabilité des conseillers, sur la gestion du temps, sur le conseil en lui-même, sur les moyens financiers et le savoir-faire.

De plus, les regroupements, fusions-acquisitions et rachats laissent très peu de place à ceux qui exercent encore « à l’ancienne ».

Enfin, nous estimons aujourd’hui que la taille critique d’un cabinet est de 150.000.000 € d’actifs sous gestion à court terme pour demeurer pérenne. Sous peine qu’il soit racheté, absorbé, concurrencé voire une cessation d’activité si cette taille critique n’est pas atteinte. Tout comme l’histoire le démontre concernant les sociétés de gestion et plateformes. Sans oublier que les effectifs vont devoir s’étoffer pour faire face à la charge administrative.

Si vous êtes tenté de nous rejoindre pour vous lancer vous aussi dans l’aventure Centaure Investissements, contactez Patrick Lisserre : patrick.lisserre@centaure-investissements.comou sur www.centaure-investissements.com/recrutement-conseillers-gestion-de-patrimoine/

 

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

 

Nos articles les plus consultés

SCI : I.S. or not I.S. ?

Le vent favorable qui souffle actuellement sur la fiscalité des plus-values immobilières conduit beaucoup de gérant de SCI à s’interroger sur la pertinence de soumettre les sociétés civiles immobilières (SCI) à l’impôt sur les sociétés. Alors, faisons le point ......

Impôts – placements – immobilier : l’information patrimoniale du 2ème trimestre 2019

Retrouvez le deuxième numéro de l'année 2019 et approfondissez les sujets qui vous intéressent où vous voulez, quand vous voulez.  Centaure Investissements vous informe sur les sujets patrimoniaux qui vous concernent : Impôts Placements Immobilier Transmission...

DU NOUVEAU EN MATIERE FISCALE : QUEL IMPACT SUR VOTRE PEA ?

Cela fait moins d’un quinquennat, comprenez 5 ans, que vous détenez un PEA (Plan d'Epargne en Actions) ? Alors sachez que les retraits que vous pourriez réaliser par le biais de ce type de placement font l’objet d’une imposition au titre du PFU (Prélèvement...

Plafonnement des avantages fiscaux ? On vous dit tout !

Plafonnement des avantages fiscaux ? On vous dit tout !Si vous bénéficiez de crédits et réductions d’impôts, sachez que certains de ces avantages sont plafonnés. On vous dévoile tout !  Nos experts sont formés sur ces problématiques, et les exemples donnés au dessous...