Que faire de la résidence principale en prenant de l’âge ?

Changement de culture ou encore allongement de l’espérance de vie conduisent à devoir repenser la manière dont la résidence principale doit être détenue et dont on conçoit son rôle. Les repères utilisés jusqu’alors ont changé et de nombreux imprévus viendront ponctuer l’existence du couple. Centaure Investissements vous donne les clés pour anticiper le devenir de votre résidence principale.

 

La résidence principale : un bien à géométrie variable ?

S’il y avait un adjectif pour qualifier la résidence principale, ce serait très certainement « rigide », et ce, que l’on se place sur un plan géographique, patrimonial ou même psychologique. Voilà pourquoi celle-ci doit épouser la période de notre vie (soit environ de 30 à 65 ans) durant laquelle nous pouvons compter sur une stabilité à la fois personnelle et professionnelle. De plus, pour diverses raisons aisément concevables, la résidence principale constitue le siège d’un attachement fort de la part des propriétaires.

 

 

Quels sont les principaux motifs qui peuvent conduire à se séparer de sa résidence principale ?

Tout d’abord les premières motivations trouvent leur origine dans les incertitudes liées à l’état de santé ou à la recherche d’indépendance. En effet, une résidence principale, ça s’entretient ! Surtout si l’on envisage de la vendre. Mais saviez-vous que l’on estime entre 1 et 3% de sa valeur, les frais liés à l’entretien annuel de sa chère habitation ? De plus, au fur et à mesure de l’évolution de la famille, les besoins évoluent. Ces derniers diffèrent entre la période durant laquelle les enfants sont présents et celle où ces derniers quittent le nid. Ainsi, par exemple, la nécessité de disposer d’une chambre pour chacun se fait bien moins essentielle.

 

Et puis, viennent les coûts destinés à anticiper la diminution voire la perte de mobilité qui nécessitera de réaliser des travaux d’adaptation. Le problème étant qu’il s’agit de coûts que vous pourrez difficilement intégrer dans le prix de vente puisque rien ne permet de penser que de potentiels acquéreurs y trouvent un intérêt.

Avec l’avancée en âge, une autre question vient à se poser. Celle de la dépendance qui explique notamment que plus de de la moitié des plus de 55 ans désirent vivre au sein d’agglomérations pour bénéficier de leurs nombreux services et simplifier leur quotidien.

 

 

Capter des liquidités pour sa retraite, voire pour ses vieux jours.

Une autre raison de céder la résidence principale peut résider dans la nécessité d’obtenir des fonds pour, tout d’abord, jouir d’une retraite bien méritée. Or, les études montrent que la pension mensuelle que l’on estime suffisante pour vivre de manière décente a cru. Ainsi, elle est passée de 1150 euros par mois en 2015 à 1380 euros aujourd’hui (INPES). Si l’on intègre au budget les éventuels loisirs ou encore les cadeaux aux petits-enfants, on se rend vite compte que le budget s’avère plutôt limité. De plus, à cela s’ajoutent les frais de santé qui doublent entre 35 et 75 ans. Enfin, il faut anticiper la sécurisation du conjoint survivant. A ce titre, l’assurance-vie semble mieux adaptée au besoin de liquidités grâce à la possibilité d’effectuer des rachats aisément. Et cela est d’autant plus vrai lorsque le contrat affiche une ancienneté supérieure à 8 ans.

 

Sans oublier la transmission !

Reste encore le devenir des enfants et du type de relations que vous souhaitez entretenir avec eux. L’allongement de la durée de vie rime aussi avec le recul de l’âge pour hériter. Cependant vous pouvez tout de même préférer ne pas attendre de décéder pour accompagner vos enfants dans leurs projets de vie.

De plus, la vente de la résidence principale peut permettre de prévenir le risque de voir vos enfants indivisaires du même bien. Or ce type de configuration peut augurer de certaines difficultés. En effet, que se passe-t-il si un des enfants n’a pas les fonds nécessaires au paiement des droits de succession ? Que se passe-t-il si seulement un seul des enfants désire se séparer du bien ou, à l’inverse, qu’il veut se maintenir dans le bien ?

 

Attention à l’indivision

Enfin, tout permet de penser que la très grande majorité des parents fera face à une situation d’indivision avec ses enfants. Or, à moins d’avoir fait le choix de la communauté universelle avec clause d’attribution de la pleine propriété, des conflits sont susceptibles d’éclore en raison de divergences profondes entre vous et vos enfants.

 

 

Pour toutes ces raisons, une fois parvenu à l’âge de la retraite, il peut être patrimonialement tout fait pertinent de reprendre un logement en location situé en centre-ville. La vente de la résidence principale (ou des immeubles locatifs) permet aussi de profiter des liquidités générées par celle-ci, diminuer les charges financières au quotidien, tout en transmettant plus facilement grâce à l’assurance-vie par exemple (Cf abattements sur une habitation VS abattements de l’assurance vie). Autre solution :  la revente à « soi-même » dans le cadre d’une SCI dans laquelle on intègre sa famille (Cf. notre article sur le sujet en cliquant ICI).

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

 

Nos articles les plus consultés

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

SCI : quand choisir l’IS ?

Le sujet à ne pas manquer en ce mois de juin : SCI : Quand choisir l'impôt société ? La SCI permet d’acquérir, de gérer et de transmettre un voire plusieurs biens immobiliers. Mais lors de la création, le sujet de la fiscalité  se pose systématiquement ... Quelle...

Replay de la visioconférence sur le thème du Private Equity

Revivez le replay de la visioconférence sur le thème du Private Equity avec notre partenaire Altaroc Découvrez le Private Equity et ses performances exceptionnelles. Découvrez pourquoi cette classe d'actifs propose une telle performance et séduit autant les grandes...

Vos clauses bénéficiaires sont elles bien rédigées

Etes-vous sûre que vos clauses bénéficiaires sont bien rédigées ? ​ L’assurance-vie est un véritable couteau-suisse de la gestion de patrimoine. Initialement conçue comme une assurance, elle répond aujourd’hui à de nombreux objectifs et notamment à celui de la...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M