Immobilier : les changements qui vous attendent

 

Ce printemps a vu fleurir quelques annonces qui pourraient vous intéresser, mais attention aux épines… Faisons ensemble un tour d’horizon des nouvelles mesures : 

Immobilier : ça va changer

Immobilier : ça va changer …

 

Immobilier : ça va changer – Les mesures applicables dès cet été   

 

Taux d’usure actualisé : 

Bonne nouvelle, le taux d’usure vient d’être actualisé pour le mois de juin 2023. Son actualisation mensuelle vous permet d’accéder plus facilement à un prêt. Le taux d’usure est le taux maximal auquel la banque peut octroyer un crédit. Cette actualisation mensuelle (et non plus trimestrielle) depuis février 2023, devrait être pérennisée jusqu’à la fin de l’année au moins (d’après les conclusions du Conseil national pour la Refondation dédié au Logement)

Plafonnement de la révision des loyers : 

Le plafonnement des loyers, qui devait prendre fin le 30 juin 2023, serait reconduit jusqu’au premier trimestre de l’année 2024 (proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale en 1ère lecture). L’indice de référence des loyers (IRL) pour les ménages et l’indice des loyers commerciaux (ILC) pour les PME resteront donc plafonnés à 3,5%. Cette mesure, visant à protéger les locataires face à l’inflation, empêche toutefois les propriétaires d’augmenter de plus de 3,5% leurs loyers.

Doublement du déficit foncier imputable : 

Mesure déjà annoncée, mais dont les contours ont été précisés par décret : l’imputation sur le revenu global jusqu’à 21 400 € du déficit foncier pour les propriétaires ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique. Ces travaux devront être payés entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2025 et permettre de sortir le logement d’une classe énergétique E, F ou G pour atteindre une classe de A à D (d’après le DPE, diagnostic de performance énergétique).

Site « Dossier facile » : 

Focus sur un dispositif existant depuis 2018 et qui se développe : Dossier Facile. Ce service public gratuit permet aux candidats locataires de déposer leurs dossiers en ligne en toute sécurité, et ainsi éviter les risques d’usurpation d’identité. De leur côté, les propriétaires s’assurent de l’authenticité des pièces présentées.

 

Pinel

Immobilier : ça va changer …

 

Immobilier : ça va changer – Les prochaines mesures annoncées  

 

Dernières années pour le Pinel :

 

Comme prévu, le dispositif Pinel prendra fin le 31 décembre 2024. Ce dispositif vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt en contrepartie de l’achat d’un logement neuf et loué sous conditions. Il n’y a pas à ce jour de nouveau dispositif prévu pour le remplacer. Le Pinel Denormandie (investissement dans l’ancien) prendrait également fin le 31 décembre 2023.

Prolongation du PTZ : 

Toujours d’après les conclusions du Conseil national pour la Refondation dédié au Logement, le PTZ (prêt à taux zéro), prêt sans intérêt pour acheter ou construire un logement sous conditions, sera prolongé jusqu’en 2027.

Extension du bail réel solidaire : 

Face à la crise du logement, le dispositif du bail réel solidaire sera rendu plus accessible. Ce dispositif permet de faciliter l’accès à la propriété. Il consiste à acheter uniquement le bâti du logement pour un prix réduit et de louer, pour un loyer faible, le terrain détenu par l’Organisme Foncier Solidaire.

Location meublée saisonnière et obligations énergétiques : 

Concernant la location meublée touristique, il est envisagé de la conditionner à la classe énergétique du logement. Pour rappel, vous ne pourrez plus mettre en place de nouveaux baux de location de longue durée pour les logements avec une note G et F (d’après le DPE), respectivement à compter du 1er janvier 2025 et du 1er janvier 2028. Aussi, une proposition de loi vise à réduire les avantages fiscaux de ce type de location : l’abattement de 71% pour les logements de tourisme classés serait réduit à 50% dans certaines zones, et jusqu’à 30% pour les logements non classés.

 

Immobilier : ça va changer …

 

Immobilier : ça va changer – Les mesures attendues pour la fin d’année 

 

L’avenir de plusieurs mesures fiscales reste encore en suspens et devrait être précisé dans le prochain projet de loi de finance pour 2024, notamment pour le crédit d’impôt en faveur des personnes âgées et handicapées pour les dépenses dans l’habitation principale qui doit normalement prendre fin en 2023.

Enfin, notez que la nouvelle déclaration d’occupation des biens immobiliers (qui doit être validée avant le 30 juin 2023) devra être renouvelée tous les ans, uniquement si au 1er janvier de chaque année, la situation d’un de vos biens a évolué. Cette déclaration permettra notamment de calculer la taxe d’habitation des résidences secondaires ou encore la taxe sur les logements vacants.

N’hésitez pas à nous contacter pour étudier les mesures susceptibles de vous concerner.

 

Je souhaite obtenir un bilan patrimonial : Cliquez ici !

 

Immobilier : ça va changer …

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Communication non contractuelle

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. En conséquence, l’objectif de performance n’est pas garanti. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. Elles s’entendent hors fiscalité et frais de gestion annuels des contrats de capitalisation concernés.

En investissant sur des supports en unités de compte vous profitez du potentiel de performances des marchés financiers, mais vous prenez un risque de perte en capital. En effet, l’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte, mais ne garantit pas leur valeur. Celle-ci est soumise à des fluctuations, à la hausse comme à la baisse, en fonction de l’évolution des marchés financiers.

Notez qu’un entretien auprès d’un conseiller est indispensable afin de vérifier que les solutions présentées sont en cohérence avec votre situation. Sachez que la souscription à cette solution prendra en compte les objectifs et le profil d’investisseur de l’épargnant. L’investissement portant sur des supports en unités de compte présente un risque de perte en capital.

Nos articles les plus consultés

La France dans l’incertitude

Analyse de la situation économique française : entre inquiétude et incertitudes   Dans un contexte économique tendu, la période actuelle soulève de nombreuses interrogations. Malgré les craintes ambiantes, les économistes ne prévoient pas de récession à court...

La dissolution et les marchés

La récente dissolution de l'Assemblée nationale par le Président de la République, suite aux élections européennes, a eu un impact significatif sur les marchés financiers. Cette réaction immédiate, bien que marquée, ne reflète pas une panique, mais plutôt une série de...

La dette publique peut-elle survivre aux crises économiques ?

Le sujet à ne pas manquer en ce mois de juin : La dette publique peut-elle survivre aux crises économiques ?   Sujet à la fois complexe et crucial : l'impact des crises économiques sur la dette publique. Aujourd’hui, on peut dire que tout le monde en parle. Entre...

L’avance sur héritage : Tout ce que vous devez savoir

L’avance sur héritage permet de faire une donation à ses héritiers de son vivant. Si elle est possible, cette pratique est particulièrement réglementée. L’avance sur héritage constitue une véritable anticipation de la succession. Elle consiste à donner à ses héritiers...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M