Acheter ou attendre : le dilemme des emprunteurs face à la hausse des taux de crédit immobilier

Les taux de crédit immobilier continuent d’augmenter, ce qui rend parfois compliqué la concrétisation des projets immobiliers des emprunteurs. Cependant, attendre des jours meilleurs pour acheter peut s’avérer être une stratégie à double tranchant.

Immobilier : acheter ou attendre

Immobilier : Acheter ou attendre ?

 

Un contexte actuel défavorable

 

Selon un sondage publié par le réseau immobilier Laforêt en mars 2023, la demande a reculé de 11% entre le 1er trimestre 2022 et le 1er trimestre 2023. Cette baisse de la demande a impacté le nombre de ventes, qui a diminué de 7% au premier trimestre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente.

 

Pourquoi les ménages hésitent-ils ?

 

Le climat actuel ne semble pas favorable à un projet immobilier, avec des taux de crédit à 3% sur 20 ans en moyenne et une inflation importante. Les ménages français encore solvables refusent de faire des compromis en se dirigeant vers des projets moins onéreux ou moins ambitieux. Ils préfèrent donc se retirer provisoirement du marché dans l’attente de conditions plus favorables.

 

Immobilier : Acheter ou attendre

Immobilier : Acheter ou attendre ?

 

Je souhaite être accompagné pour optimiser mon patrimoine : Cliquez ici !

 

Des offres plus importantes pour faire jouer la concurrence

 

Alors, faut-il acheter maintenant ou attendre ? Le nombre de biens disponibles est en augmentation, avec une offre qui a progressé de 9% entre le dernier trimestre 2022 et le premier trimestre 2023, grimpant même à +13% par rapport aux trois premiers mois de 2022. Cependant, selon Laforêt, bien que l’offre se redresse significativement, elle reste néanmoins encore insuffisante pour permettre à la fois d’assurer la fluidité nécessaire et de stopper significativement la hausse des prix.

 

Je souhaite être accompagné pour réduire ma fiscalité : Cliquez ici !

 

Pourquoi une baisse des prix historique est peu probable ?

 

Le marché est structuré avec d’un côté les ventes contraintes et de l’autre côté les ventes « de confort ». Les ventes contraintes auront lieu quoi qu’il arrive, mais les ventes de confort, qui représentent la moitié des transactions ces dernières années, vont être fortement érodées. Par ailleurs, un vendeur qui rembourse aujourd’hui un emprunt à peu cher ne va pas prendre un emprunt à 3% juste pour céder à un caprice. Il ne va pas prendre le risque non plus de vendre moins cher que ce qu’il a acheté. In fine, on le voit bien, le marché de l’immobilier est aujourd’hui suspendu à l’évolution du crédit.

D’ailleurs certaines métropoles marquent le pas sur le premier trimestre 2023, à l’image de Lyon (-3,3%), Toulouse (-2%), Marseille (-1,8%) et Bordeaux (-1,3%).

 

Immobilier : Acheter ou attendre

Immobilier : Acheter ou attendre ?

 

Moralité : Acheter quand c’est possible

 

Si, indubitablement, la majorité des biens va effectivement subir une belle décote à l’instar des appartements présentant des problématiques de classement énergétique comme ceux classés F et G. Mais tous les logements ne subiront pas le même sort. Comme sur les marchés financiers, il n’y a jamais un bon timing pour investir dans l’immobilier. Personne n’est oracle et ne peut prévoir de quoi sera fait demain. Ainsi, si les taux de crédit vont continuer leur ascension, on n’est pas assuré que les biens de qualité perdent en valeur de manière concomitante, malgré une baisse déjà très prononcée. Autrement dit, si on peut acheter, il faut acheter.

D’autre part, on peut observer que les délais de vente se sont considérablement rallongés en un an, passant à plus de 110 jours, d’où des marges de négociations, qui ont, elles aussi, augmenté mécaniquement pendant la période.

 

Je souhaite être accompagné pour investir dans l’immobilier : Cliquez ici !

 

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Communication non contractuelle

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. En conséquence, l’objectif de performance n’est pas garanti. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. Elles s’entendent hors fiscalité et frais de gestion annuels des contrats de capitalisation concernés.

En investissant sur des supports en unités de compte vous profitez du potentiel de performances des marchés financiers, mais vous prenez un risque de perte en capital. En effet, l’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte, mais ne garantit pas leur valeur. Celle-ci est soumise à des fluctuations, à la hausse comme à la baisse, en fonction de l’évolution des marchés financiers.

Notez qu’un entretien auprès d’un conseiller est indispensable afin de vérifier que les solutions présentées sont en cohérence avec votre situation. Sachez que la souscription à cette solution prendra en compte les objectifs et le profil d’investisseur de l’épargnant. L’investissement portant sur des supports en unités de compte présente un risque de perte en capital.

Nos articles les plus consultés

Assurance vie : Quelle stratégie pour 2024 ?

Le sujet à ne pas manquer en ce mois de février : Assurance vie : Quelle stratégie pour 2024 ?   En 2024, naviguer dans le monde de l'épargne nécessite astuce et stratégie, surtout lorsque l'on considère le véhicule d'investissement favori des Français :...

Aimer vieillir, vieillir mieux

« On ne peut pas s'empêcher de vieillir, mais on peut s'empêcher de devenir vieux », disait le peintre Henri Matisse (1869-1954). La vieillesse, loin d’être une défaite, est une victoire sur le temps. C’est vrai. Grâce à l’amélioration des soins, à l’avancée...

Election US et épargne long terme : Danger ?

Les élections américaines auront-elles un impact sur votre épargne à long terme ? Les élections présidentielles américaines représentent un événement de portée internationale. Elles captivent non seulement par leurs rebondissements politiques mais également par leur...

Quelles fiscalités applicables en 2024 ?

Quelles fiscalités applicables en 2024 ?   Fiscalité des particuliers applicable en 2024 ... Impôt sur le revenu, impôt sur la fortune immobilière, droits de mutation à titre gratuits, assurance-vie ... Retrouvez les éléments fiscaux du quotidien dans notre guide...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M