Salarié démissionnaire : quels sont les droits en matière de chômage ?

 

En principe, la démission n’ouvre pas droit à l’allocation chômage : celle-ci est versée aux salariés dont la perte d’emploi est involontaire (licenciement, fin de CDD, …).
 
Toutefois, dans certains cas précis, l’allocation sera versée en cas de démission, notamment :

 

> Démission du salarié en raison d’un déménagement

  • en vue de suivre son conjoint qui change de lieu de résidence pour exercer un nouvel emploi  (mutation, nouvel employeur, …)
  • dans les deux mois de son PACS ou de son mariage qui entraine un changement du lieu de résidence,

 

 

Le salarié démissionnaire doit justifier :
 

  • qu’il poursuit un projet de reconversion professionnelle qui nécessite le suivi d’une formation, la création ou reprise d’une entreprise.
  • Le caractère réel et sérieux du projet doit être attesté par une commission après avoir demandé la mise en place d’un conseil en évolution professionnelle (CEP).
    La demande doit impérativement être formulée avant la démission
  • le salarié démissionnaire doit justifier d’une activité salariée continue pendant au moins 5 ans, chez un ou plusieurs employeurs.
  • L’inscription comme demandeur d’emploi doit intervenir dans les 6 mois suivant la validation du projet.

 

Remarque :

Ces règles sont applicables aux salariés dont la démission est intervenue à compter du 1er novembre 2019.

L’indemnisation du demandeur d’emploi démissionnaire est donc possible, à condition d’avoir bien préparé son projet avant de se lancer.
 

Rappel :

En l’absence de motif légitime de démission, il est possible de demander un réexamen de la situation pour obtenir l’allocation chômage au terme d’un délai de 4 mois sans activité, si les autres conditions pour bénéficier du chômage sont remplies par ailleurs.

Dans tous les cas, l’indemnisation perçue est la même que les autres demandeurs d’emploi et il sera par ailleurs possible de cumuler en partie l’allocation chômage avec la rémunération liée à la nouvelle activité.
 

A NOTER

Si la nouvelle activité est créée sous forme de société la question de la prise en compte du dividende comme rémunération liée à la nouvelle activité est délicate.  La situation dépend a priori de la forme sociale. Il faut se rapprocher de son conseiller pôle emploi.

La situation n’étant pas clairement établie, dans le doute, il convient d’éviter le versement de dividendes durant la période d’indemnisation.

 

 

Travailleur indépendant : Quels sont les droits en matière de chômage ?

Lorsque son entreprise rencontre des difficultés, le travailleur indépendant peut prétendre à une allocation versée par pôle emploi (ATI – allocation travailleur indépendant).
 
Elle est ouverte aux seuls travailleurs indépendants : 

  • dont l’entreprise a fait l’objet d’un jugement d’ouverture de liquidation judiciaire 
  • ou qui est remplacé dans ces fonctions de dirigeant, sur demande du tribunal, dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire.

 

Attention : 

Pour en bénéficier, le travailleur indépendant doit être visé directement par la loi. Il s’agit notamment : 

  • des débitants de tabacs,
  • des gérants minoritaires de SARL et SELARL 
  • des présidents du conseil d’administration et les directeurs généraux de SA, 
  • … 
    C. travail art. L. 5424-24

Ne peuvent donc pas percevoir cette allocation : 

  • les gérants égalitaires ou majoritaires de SARL 
  • l’associé unique ou gérant associé unique d’une EURL
  • … 

L’allocation est fixée de manière forfaitaire à 26,30 euros par jour (soit environ 800 euros par mois) et est attribuée pour une période de 6 mois.
 
Les travailleurs indépendants doivent justifier :

  • d’une activité non salariée de deux ans minimum et ininterrompue dans la même entreprise,
  • qu’ils bénéficiaient au titre de cette activité de revenus égaux ou supérieurs à 10 000 euros par ans,
  • qu’ils sont effectivement à la recherche d’un emploi,
  • que leurs ressources perçues par ailleurs sont inférieures au revenu de solidarité active (RSA).

 
En cas de reprise d’une activité professionnelle, l’allocation « travailleur indépendant » est cumulable intégralement avec la nouvelle rémunération pendant une période de 3 mois.
 

Remarque :

Ces règles sont applicables aux travailleurs indépendants dont l’entreprise fait l’objet d’un jugement d’ouverture de liquidation judiciaire ou d’une procédure de redressement judiciaire, prononcé ou engagée depuis le 1er novembre 2019.
Décret 26 juill. 2019 n° 2019-796, art. 8

Liens externes

Peut-on percevoir l’allocation chômage en cas de démission ?
Reconversion professionnelle et allocations chômage : bien préparer votre projet avant de démissionner
Démission-reconversion.gouv.fr

Vous êtes travailleur non salarié ? Renseignez-vous sur vos droits à l’ATI (Allocation des Travailleurs Indépendants)
Un travailleur indépendant a-t-il droit à une assurance-chômage ?

Références :

C. travail art. R. 5422-2-1
Décret 26 juill. 2019 n° 2019-797, Annexe A Règlement d’assurance chômage, art. 1 §4 et 6, g
Décret 26 juill. 2019 n° 2019-796, art. 1 § 4 et 6, g

C. travail art. L. 5424-24 et -25
C. travail art. D. 5424-74 et -75
Décret 20 sept. 2019, n°2019-976
Décret 26 juill. 2019 n° 2019-796, art. 2
Décret 26 juill. 2019 n° 2019-797, Annexe A Règlement d’assurance chômage, art. 63

 

 

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

 

Nos articles les plus consultés

Impôts – placements – immobilier : l’information patrimoniale du 1er trimestre 2020

Retrouvez le 1er numéro de l'année 2020 et approfondissez les sujets qui vous intéressent où vous voulez, quand vous voulez.   QUI DIT NOUVELLE ANNÉE DIT NOUVEAUTÉS FISCALES …  LE POINT SUR LES MESURES QUI VOUS CONCERNENT !  Comme chaque année, la loi de...

Quoi de neuf pour la fiscalité en 2020 ?

  Quelles sont les mesures fiscales qui vous impactent ?   Qui dit nouvelle année, dit nouveautés fiscales ! Découvrez les mesures phares qui vont influencer vos stratégies patrimoniales dès cette année : Baisse du barème de l’IR, simplification de la déclaration...

DIRIGEANT ! avez vous mis en place un contrat IFC ?

Anticiper le passif de son entreprise Toute entreprise, de la TPE à la multinationale, est tenue de verser à chaque salarié qui part à la retraite une indemnité appelée « Indemnité de Fin de Carrière » (IFC). Son montant est fixé par : la loi (art. Ll22-14-13 du Code...

Le récapitulatif de l’année 2019 – Nos prévisions pour 2020 !

Nous pourrions organiser les Oscars 2019 des « success stories ». Des manifestations aux scandales politiques, en passant par la guerre commerciale, le BREXIT, les taux bas et l’exception française des fonds en euros qui tireront probablement leur révérence sous peu....
M