Cela fait maintenant plusieurs semaines que la Coronacrise impose aux économies du monde et aux marchés financiers de jouer une nouvelle partition à laquelle elles ne s’attendaient pas.

Dans ce contexte d’incertitude, les investisseurs s’interrogent. Faut-il prendre des risques ? Faut-il attendre ? Quels niveaux de rendements espérer ? Quelles solutions privilégier ? Centaure Investissements vous répond.

 

 » Quelle lecture face à l’incertitude ? »

 

La fin des certitudes sur les marchés ?

 

Pour l’heure, une chose semble relativement sûre : il y aura bien un avant et un après Coronavirus.

En effet, dans un contexte de faible croissance et de déflation structurelle, nul besoin d’être un grand devin pour s’apercevoir de la survalorisation des marchés d’avant la coronacrise.

Phénomène qui devait, de toute manière, conduire à un fort réajustement baissier de la valeur des actifs. Particulièrement là où les fondamentaux de cohérence et de rationalité n’étaient pas respectés. Et la circonstance que le Coronavirus ait fait son entrée en scène n’y aurait pas changé grand-chose.

Au cœur de la crise, ce qui devait arriver arriva. Voilà que l’on assistait, pour une raison inattendue, au réajustement que tout le monde attendait, accompagné d’une baisse brutale. Et l’optimisme exagéré a laissé place à la panique la plus complète. Voyant des investisseurs totalement mis en déroute. Pour les plus habiles, il eut fallu profiter de ce choc pour investir en Bourse.

 

 

 

CAC 40 à 6000 points

 

Prenons l’exemple du CAC 40. Lorsqu’il dépassait les 6000, il y avait fort à parier que le marché faisait l’objet d’une surévaluation sur une partie des actifs. A l’inverse, lorsqu’il descendait sous la barre des 3800, il fallait y voir les symptômes d’un mouvement de panique générale et excessive.

Le problème, c’est qu’à présent les cartes semblent rebattues et l’on peut même se demander si les règles qui avaient cours jusqu’alors ne se révèleraient pas obsolètes. De plus, il semblerait que le fait d’un trop grand nombre d’indicateurs et d’indices sur les marchés, noie l’analyse dans l’analyse. Cela rendant les marchés moins lisibles, d’autant que la crise du Coronavirus provoque l’obsolescence de certains indicateurs, notamment industriels.

 

Un marché bien difficile à lire et à anticiper.

 

C’est une chose maintenant admise par tous : les entreprises vont faire face à un véritable cataclysme et il ne faudra pas chercher de réconfort dans les indicateurs économiques. En tout cas pas avant, que ces derniers ne remontent. Mais dans le même temps, on assiste à un déferlement d’argent gratuit en provenance des banques centrales et des gouvernements, qui s’engagent dans des plans de relance budgétaire tous plus ambitieux les uns que les autres. Il faut dire qu’il y a de quoi y perdre son latin !

Si d’un côté, on opère des corrections à la baisse, il est tout à fait envisageable de voir les haussiers revenir sur le devant de la scène. Mais ce serait sans compter une nouvelle vague de panique qui viendrait purger l’entrée des particuliers sur les marchés actions.

Sans réelle surprise, le monde de l’épargne se complexifie lui aussi. Certes, les taux d’intérêt affichent de faibles niveaux encourageant à la prise de risque dans l’espoir de rendements. Mais vous conviendrez qu’il apparait cavalier d’adopter une stratégie de prise de risque en cette période confuse. Voilà pourquoi, pour vous accompagner, Centaure Investissements s’est lancé dans la création de portefeuilles modèles stratégiques pour optimiser les allocations des placements avec l’aide de l’intelligence artificielle (Disponibles sur demande en cliquant ICI).

 

 

Toujours raisonner par objectifs

 

L’objectif est simple : rationnaliser votre manière d’épargner en privilégiant des produits qui répondront aux contraintes d’un environnement inédit, largement troublé, difficile à lire et pour lequel nous n’avons pas de recul. L’idée étant de ne pas surréagir aux statistiques économiques désastreuses de la phase de confinement et/ou de déconfinement.

Vous recherchez des conseils pour investir de manière efficace malgré une conjoncture perturbée ? Alors prenez vite contact avec nos conseillers Centaure Investissements. Ils sauront définir avec vous une stratégie d’épargne et d’investissements sur mesure afin de vous offrir les meilleures performances.

 

Pour en savoir plus

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Private Equity : Quèsaco ?

Suivez les conseils en gestion de l'épargne de Christopher DEMBIK : comment faire évoluer votre épargne ?   Il y a moins d’un an de cela, le portefeuille d’investissement classique était le 60/40 60 % d’exposition sur les marchés actions (via par exemple les...

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

SCI : quand choisir l’IS ?

Le sujet à ne pas manquer en ce mois de juin : SCI : Quand choisir l'impôt société ? La SCI permet d’acquérir, de gérer et de transmettre un voire plusieurs biens immobiliers. Mais lors de la création, le sujet de la fiscalité  se pose systématiquement ... Quelle...

Replay de la visioconférence sur le thème du Private Equity

Revivez le replay de la visioconférence sur le thème du Private Equity avec notre partenaire Altaroc Découvrez le Private Equity et ses performances exceptionnelles. Découvrez pourquoi cette classe d'actifs propose une telle performance et séduit autant les grandes...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M