Le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez jamais vu !

 

Dans l’objectif de proposer une alternative à l’assurance-vie, et de dépoussiérer les dispositifs existants et boudés, la loi Pacte a dévoilé une nouvelle enveloppe. Une enveloppe qui présenterait le double avantage d’accompagner les épargnants hexagonaux dans la préparation de leur retraite tout en leur permettant de réduire leurs impôts. Cette enveloppe, c’était le PER ou Plan d’Epargne Retraite. Si globalement, le bilan quant à l’intérêt des épargnants pour ce dispositif est plutôt positif, nombre d’entre eux doutent encore de l’adaptabilité du PER à leur profil propre. Cette méfiance étant en outre alimentée par un grand nombre de préjugés. Mais ces derniers sont-ils véritablement fondés ?

Centaure Investissements vous propose de voir le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez peut-être jamais vu.

 

e Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez jamais vu

 

Dépasser la seule perspective de la défiscalisation …

 

Il est vrai que le PER vous permet de bâtir un capital en prévision de votre retraite et d’amoindrir votre fiscalité. Comment un tel produit est-il possible ? Sachez que les versements que vous effectuerez annuellement et volontairement sur votre PER peuvent venir en déduction de votre impôt sur le revenu. Malgré tout, et comme bien souvent, cette possibilité est soumise à une double limite.

Tout d’abord, les versements éligibles à une déduction d’impôt sur le revenu en 2020, ne peuvent excéder 10% de vos revenus issus du travail en 2019 (après application d’un abattement de 10% – Cf plafonds retraite sur votre avis d’imposition). A défaut, le montant des versements déductibles ne pourra excéder les 4 052 euros (soit 10% du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale). D’autre part, ces mêmes versements devront quoiqu’il arrive rester en dessous des 32 419, 20 euros (soit 10% de 8 fois le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale 2019).

 

 

le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez peut-être jamais vu.

Le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez peut-être jamais vu.

 

Débloquer le capital constitué, c’est nouveau !

 

Sous réserve de respecter ces limites et en échange de l’avantage fiscal ainsi obtenu, vous ne pourrez débloquer le capital constitué, qu’une fois avoir atteint la retraite, ou en cas d’acquisition d’une résidence principale. Voilà pourquoi le PER n’est pas seulement un outil de défiscalisation mais bel et bien un support conçu pour la préparation de votre future retraite. En effet, si vous serez bien en droit d’attendre un bénéfice dés l’entrée, gardez bien à l’esprit que les sommes versées alimenteront divers supports financiers. L’objectif étant la réalisation de plus-values sur le long terme.

Tout comme dans le contexte de l’enveloppe de l’assurance-vie, les sommes versées sur le PER seront investies sur différents supports tels que des OPCMV, OPCI, des SCI ou encore des SCPI.

 

Malgré son remboursement futur, l’avantage fiscal conserve tout son intérêt !

 

Grâce aux versements effectués, vous vous ouvrez droit au bénéfice d’une déduction fiscale lors de l’entrée dans le plan. Cependant, il est vrai qu’à la sortie, ce même capital verra s’appliquer le barème de l’impôt sur le revenu. D’autre part, les gains produits grâce à ce capital tomberont sous le coup du prélèvement forfaitaire unique à hauteur de 30% (possibilité d’opter pour l’impôt sur le revenu).

Il ne vous aura donc pas échappé que l’avantage fiscal qui vous est octroyé n’est en réalité qu’un différé d’impôt sur le revenu. Mais attention ! Ce n’est pas pour autant que le PER en perd son intérêt.

 

Le bon calcul du gain d’impôt

 

Tout d’abord, lorsque vous y effectuerez un versement, le gain réalisé au plan fiscal équivaudra au taux marginal d’impôt sur le revenu. Dès lors, imaginons que votre taux marginal d’impôt soit de 30%. Imaginons que vous réalisiez sur votre PER un versement de 500 euros. En conséquence, cette somme ne fera plus partie de vos revenus imposables. D’autre part, dans notre cas de figure, vous réaliserez un gain d’impôt de 150 euros. Une fois parvenu à la retraite, le taux marginal d’imposition s’appliquera sur les retraits que vous effectuerez. Cependant, puisqu’à la retraite vos revenus diminueront, ce taux sera lui aussi plus faible. En définitive, le montant d’impôt dont vous serez redevable à la sortie sera moindre que le gain que vous aurez réalisé.

Ensuite, sachez que même si votre taux marginal d’imposition restait le même malgré votre arrivée en retraite, fiscalement vous réaliserez un gain immédiat lors de l’entrée dans votre PER. Gain qui aura produit ses fruits durant un grand nombre d’années et dont vous bénéficierez, malgré un remboursement à la sortie.

 

 

Le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez jamais vu !

Le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez jamais vu !

 

Non, le PER n’est pas réservé qu’aux riches !

 

Rappelons que le PER doit vous permettre de déduire une partie de vos impôts. Dés lors, la réduction d’impôt dont vous bénéficierez sera dépendante la tranche marginale d’imposition à laquelle vous appartiendrez. Cela signifie que plus votre tranche marginale sera haute et plus la réduction dont vous bénéficierez sera importante. En résumé, qui dit tranche marginale d’imposition de 45%, dit 45% de gain d’impôt sur vos versements (cela sous réserve de ne pas outrepasser les plafonds).

Ainsi, on comprendra aisément que cette typologie de placement se révèle particulièrement adapté aux épargnants soumis, durant leur vie professionnelle, à de hautes tranches marginales d’imposition. Cependant, même les contribuables appartenant à des tranches marginales plus modestes (30% et 11%) y trouveront leur compte. Au final, il n’y a que si vous n’êtes pas imposé, que vous n’aurez aucun intérêt à opter pour un PER vis-à-vis de l’assurance-vie.

Vous l’aurez compris, le PER est particulièrement intéressant pour les épargnants qui, une fois parvenus à la retraite, connaissent une diminution de leurs revenus impliquant un abaissement de leur tranche marginale d’imposition :

 

TMI durant la vie active TMI à la retraite Ecart constaté
45% 41% 4%
41% 30% 11%
30% 11% 19%
11% 0% 11%

 

 

Ne sous-estimez pas l’intérêt de la variété des modalités de sortie !

 

Là où le PER se démarque spécialement des dispositifs habituels en matière d’Epargne Retraite, c’est sur les possibilités de sorties. Plus précisément, le PER vous autorise une sortie en rente, en capital, en rente et en capital ou encore de manière fractionnée. Cela veut dire que lorsque vous serez à la retraite, il vous sera possible d’effectuer un retrait de 5 000 euros par exemple, tout de suite. Puis, quelques années plus tard, vous pourrez retirer une somme équivalente. Enfin, vous demanderez peut-être à percevoir le reste de votre capital au moyen d’une rente mensuelle à compter de vos 70 ans.

Inutile de vous dire que cet assouplissement a largement éveillé l’intérêt des épargnants pour le PER. Épargnants qui y ont vu l’opportunité d’une sortie à 100% en capital. Cependant, cette souplesse ne doit pas conduire à mettre totalement de côté l’option de la rente viagère.

 

L’option de la rente viagère est-elle intéressante ?

 

En effet, cette modalité de sortie présente l’avantage qu’elle vous sera versée tout au long de votre vie, tout en vous sécurisant quant à un risque d’épuisement de votre capital. En revanche, vous ne pourrez récupérer le capital transformé en rente. Cela signifie que si vous vivez longtemps, la rente viagère sera une excellente option. En revanche, dans l’hypothèse d’un décès qui surviendrait peu de temps après le départ en retraite, la rente viagère ne serait pas une bonne option.

 

Le Plan d’Epargne Retraite comme vous ne l’avez jamais vu !

 

Vous souhaitez préparer votre retraite dès à présent ? Le PER vous intéresse mais est-il véritablement adapté à votre profil et vos projets ? Contactez vite nos conseillers Centaure Investissements. Ils vous apporteront toute leur expertise pour vous permettre de prendre les bonnes décisions.

 

Pour en savoir plus

 

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Qui va payer la dette ?

Qui va payer la dette ? ​ Nous connaissons tous le rôle des banques à l’échelle nationale : Quelle que soit l’enseigne, elles sont le socle commun d’une économie capitaliste en favorisant les échanges entre les principaux opérateurs industriels, d’une part et en...

PER Vs Assurance-vie : Le match !

  Le sujet à ne pas manquer en ce mois de décembre 2020 : PER Vs Assurance-vie : Le match !   Faut-il transférer son contrat d’assurance-vie sur un PER pour défiscaliser ?     La fin d'année a été propice aux versements ou aux souscriptions sur les PER, le plus...

Point sur les crédits immobiliers

Le point sur les crédits immobiliers ​ Vous n'avez actuellement pas d'immobilier locatif dans votre patrimoine. Or, il est important d'avoir un patrimoine diversifié avec une part d'immobilier. Si vous souhaitez investir, éventuellement à crédit, nous vous informons...

L’assurance-vie pour les études de vos enfants

Comment gérer l'avenir financier de vos enfants ​   C’est l’un des phénomènes qui prend de plus en plus de place dans les stratégies familiales de ces dernières années : comment financer les études de ses enfants ? Selon le bureau des études de planification du...

Merci !

M