L’essor de la finance responsable

 

La finance responsable représente 51% des encours de l’épargne, en France, pour atteindre l’année dernière 278 Md€ d’actifs sous gestion sur plus de 700 fonds différents. La loi Pacte a été déterminante dans l’essor de la finance solidaire (ISR) en imposant aux compagnies d’assurance de proposer a minima au moins un fonds relevant des critères ISR et ESG. Les principaux principes de l’ISR et de l’ESG sont la prise en compte des processus décisionnels et d’analyse des investissements, les questions  relatives aux procédures en matière d’actionnariat ainsi que l’adoption et la mise en œuvre des principes ISR dans le secteur des investissements. L’accord de Paris a dressé les grandes lignes des objectifs à atteindre en matière d’environnement.

Centaure Investissements revient sur l’essor de la finance responsable et l’intégration des critères ISR et ESG dans votre épargne.

L'essor de la finance responsable

L’essor de la finance responsable

 

Des enjeux environnementaux clairement définis

 

Depuis 40 ans, le réchauffement climatique s’invite dans tous les débats télévisés et politiques. La finance n’échappe pas à la vague verte d’autant que les entreprises émettrices de CO2 doivent se plier à des normes de plus en plus contraignantes pour atteindre les objectifs fixés pour répondre aux différents labels et préserver in fine la planète. La finance responsable est, de manière générale, une prise de conscience du tarissement des ressources naturelles et pose la question de l’empreinte de l’homme sur son environnement.

Le développement durable doit répondre aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Ainsi le monde économique doit prendre en compte plusieurs critères pour aller dans ce sens vertueux. En conséquence, les sociétés, comme les collectivités publiques se doivent désormais de participer au financement de l’adaptation et de la résilience au changement climatique et d’accélérer la transition vers une économie sans carbone.

 

ISR et ESG

 

Via le label ISR (l’Investissement Socialement Responsable) et des critères extra-financiers ESG (Environnementaux, sociaux, gouvernance), les entreprises se mettent au diapason de leur époque.

 

Des investisseurs concernés par le développement durable

 

Les épargnants sont de plus en plus au fait des questions posées par les problématiques sur l’environnement. Ils souhaitent qu’on leur propose une offre « verte » en adéquation avec la préservation de la planète. Ainsi, les « millenials », peu portés de manière générale sur les questions économiques, le deviennent, si elles peuvent avoir un impact sur la nature. À travers leur épargne, ils veulent agir pour l’avenir de la planète et avoir un impact sur le monde d’après. Ce qui peu paraître le grand paradoxe d’une génération qui veut sauver la planète, mais ne peut pas patienter lorsqu’il s’agit de recevoir une commande « ubérisée » dont ils n’ont pas forcément besoin et qui n’a rien d’urgent.

 

placements ISR

L’essor de la finance responsable

 

Des performances au RDV

 

C’est un fait, aujourd’hui, en Bourse, les entreprises qui respectent les critères ISR et ESG ne déméritent pas comparées à celles qui sont plus à la traine sur le sujet. D’ailleurs le président du fonds d’investissement  Black Rock ne s’en cache plus : toute la stratégie de son fonds passera désormais par un examen approfondi du respect par les entreprises sélectionnées, de ces critères environnementaux. En revanche les entreprises les moins vertueuses sur ces concepts, sont également celles qui présentent le plus de volatilité sur les marchés financiers.

 

Comment épargner votre argent dans la finance responsable ?

 

On peut facilement investir dans des fonds labellisés ISR via son assurance-vie et son PER (Plan d’Épargne Retraite). Notez que comme pour toutes les unités de compte, les OPCVM (Organisme de Placements collectif en valeurs mobilières) ISR présentent un risque de perte en capital.

 

Nous avons sélectionné pour vous une assurance-vie 100 % ISR

 

La filière du groupe Suravenir dédiée aux Cabinets de Conseil en Gestion de Patrimoine (voir notre vidéo sur Centaure Investissements TV : Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine) a lancé tout récemment une nouvelle assurance-vie innovante à impact orienté sur l’investissement responsable et allégé en termes de frais. Il s’agit de “Vie Plus Impact”. Pour Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, “il est désormais impératif d’être innovant et d’anticiper”. Ce nouveau contrat d’assurance-vie multisupports, s’oriente donc résolument vers l’investissement socialement responsable ( ISR) . Vie Plus Impact s’inscrit dans une démarche positive sur l’environnement avec des fonds labellisés ISR, Greenfin ou Finansol.

 

L'essor de la finance responsable

L’essor de la finance responsable

 

Quelques rappels sur l’assurance vie

 

L’assurance-vie est un placement financier qui permet à l’investisseur d’épargner de l’argent durant sa vie, et de transmettre à un bénéficiaire désigné dans un cadre fiscal avantageux lorsque survient son décès. Cette enveloppe fiscale donne la possibilité au souscripteur de percevoir des intérêts sur son contrat. En cas de vie le souscripteur peut récupérer librement le capital et les intérêts. En cas de décès le contrat est dénoué et le capital et les intérêts seront transmis au(x) bénéficiaire(s) avec en prime un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire pour les versements réalisés avant 70 ans.

L’assurance-vie est utilisée comme un contrat pour épargner de l’argent en bénéficiant des avantages de la fiscalité privilégiée de ce support lors des retraits, appelés rachats, avec l’objectif de simplement épargner en vue d’obtenir une meilleure rentabilité qu’un livret A par exemple, de préparer sa retraite ou de se constituer un capital à terme.

 

Deux compartiments dans un contrat d’assurance vie

 

Traditionnellement Il existe deux compartiments dans un contrat d’assurance vie. D’une part, les fonds en euros qui offrent une garantie en capital mais qui ne proposent qu’un rendement moyen aux alentours de 1 % en 2020. D’autre part, les unités de compte (UC) qui n’offrent pas de garantie sur le capital mais généralement un meilleur rendement sur la durée.

 

Le contrat Vie Plus Impact

 

Vie Plus Impact est un contrat d’assurance-vie individuel et grand public qui ne propose que des unités de compte sans rétrocession (clean share) au distributeur avec une forte orientation ISR (unités de compte labellisées ISR,ESG). L’engagement va même très loin car il accompagne la Fondation Tara Océan qui œuvre pour le maintien de notre écosystème. Observateur spécial à l’ONU, la Fondation Tara Océan agit dans le secteur de l’environnement et de la biodiversité.

 

Dès 500 € d’épargne

Le contrat est proposé à partir de 500 euros et se décline en plusieurs modes de gestion disponibles comme la gestion libre avec 136 Unités de Compte en clean-shares et 209 ETF (Exchange Traded Funds). Le mandat d’arbitrage, avec 4 profils de mandats proposés est également accessible sur ce contrat.

Je souhaite obtenir une simulation personnalisé

  •  

Chez Suravenir, la démarche sur l’investissement responsable ( ISR) est engagée depuis plusieurs années. Cette philosophie bien ancrée dans la Maison, permet d’investir dans des produits à impact positif pour l’avenir favorisant les grands enjeux de demain et donne du sens à l’épargne de nos clients.

 

La promotion de l’épargne « impactante » pour l’environnement

 

In fine, grâce aux fonds labellisés ISR et ESG, Suravenir souhaite promouvoir l’épargne dite d’ impact. Avec l’assurance vie « Vie plus impact », la filialle de Suravenir dédiée aux conseillers en gestion de patrimoine souhaite donc proposer un produit en phase avec les orientations de fond et réglementaires. La compagnie fera un don de 50 € par souscription, à concours de 50 000€.

 

Je souhaite obtenir une simulation personnalisé

 

 

L'essor de la finance responsable

L’essor de la finance responsable

 

 

Pour en savoir plus

 

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Croissance et inflation : un dilemme pour les banques centrales

Croissance et inflation : un dilemme pour les banques centrales   Les banques centrales sont confrontées à une situation épineuse. Jusqu'à présent, la Banque centrale américaine compensait habilement la baisse de la croissance et les pressions déflationnistes en...

Faut-il rembourser par anticipation son crédit immobilier ?

Faut-il rembourser le capital restant dû de son crédit immobilier par anticipation lorsqu'on dispose d'un capital pour le faire ?   La "moyenne de vie" d'un prêt immobilier est d'un peu plus de 7 ans. Les raisons sont nombreuses pour rembourser par anticipation...

Trésorerie d’entreprise : pensez au contrat de capitalisation !

Placer ses excédents de trésorerie d'entreprise dans un contrat de capitalisation : c’est possible !   La trésorerie d'entreprise est "logeable" dans une contrat de capitalisation. En effet, à certaines conditions, les personnes morales soumises à l’impôt sur le...

Inflation or not inflation ?

Courons-nous vers une période de forte inflation ?   Mardi 4 mai 2021, Janet Yellen, la secrétaire au Trésor américain a, pour la première fois, évoqué la possibilité d'une hausse des taux d'intérêt. Il s’agit là d’un tournant majeur dans la gestion économique de...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M