L’effet ciseau : un classique de l’investissement immobilier. L’épopée de l’investisseur en immobilier en 7 actes

 

L’épopée de l’investisseur en immobilier est-elle une dramaturgie déjà écrite par Molière ?

 

En son temps, Molière raillait ses contemporains en faisant de la comédie un art à la Française toujours inégalé. Ses pièces sont toutes passées à la postérité et nous apprennent encore plus sur  l’homme (et ses travers) que cent traités de sociologie réunis. Toutefois, l’Homme de théâtre se gardait bien de s’attaquer frontalement au Roi soleil, et réciproquement. L’analogie avec notre époque s’arrête là en ce qui concerne l’investisseur immobilier. En effet, celui-ci, tel un Sganarelle dans une pièce en V actes, ne bénéficie plus des faveurs du prince, ou devrions-nous parler de l’état providence?

Centaure Investissements vous présente un classique de l’investissement immobilier. L’effet ciseau ou l’épopée de l’investisseur en immobilier en 7 actes.

L'effet ciseau : un classique de l'investissement immobilier

L’effet ciseau : un classique de l’investissement immobilier

 

 

Acte 1 : Acheter à crédit un bien immobilier locatif

 

L’investisseur, soucieux de préparer sa retraite ou de protéger sa famille dans le futur, achète à crédit un bien immobilier locatif. Pour créer un déficit dans les premières années et valoriser son bien, Il achète un bien à rénover et réalise des travaux déductibles des revenus fonciers. Par manque de connaissance, parfois, celui-ci louera le bien en nu, c’est à dire non meublé et déduira de facto les intérêts d’emprunt, les  travaux et les charges. En général, les premières années sont les plus belles avec une absence d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. C’est le temps de ces fameuses opérations blanches que l’on entend dans les déjeuners en ville.

 

Acte 2 : Le retour de l’impôt sur le revenu

 

Après 4 ou 5 années passées dans le meilleur des mondes, la mise en scène se fait déjà plus obscure bien que les éclairagistes soient toujours là. Comme le temps des cathédrales, les revenus locatifs ont désormais effacé le déficit foncier généré au début de l’opération. C’est le retour de l’impôt sur le revenu ! Cette taxe dégrade immédiatement le cash flow et le rendement net.

 

Acte 3 : La prise de confiance

 

Pour retrouver la douce atmosphère de l’acte 1, notre investisseur va acheter un second bien en adoptant la même stratégie. C’est-à-dire en réalisant de nouveaux travaux déductibles. L’opération est parfois même plus importante que la première (on a pris la confiance …) ! Le nouveau déficit foncier ainsi généré neutralisera pour un laps de temps  les revenus générés par les deux biens. Retour du bonheur … qui ne durera pas forcément … A la fin de cet acte, tout investisseur avisé aura compris la trame de la dramaturgie.

 

immobilier locatif

L’effet ciseau : un classique de l’investissement immobilier

 

 

Acte 4 : Le principe de réalité commence maintenant

 

Il n’y a plus de travaux à faire sur les deux biens. Comme l’animosité entre les Montaigu et les Capulet chez Shakespeare, l’impôt sur le revenu prend son envol. Le portage économique s’effondre. Ainsi, la course effrénée pour trouver de nouvelles solutions pour atténuer la note fiscale se fait plus pressante. Mais comme dans la mythologie grecque, la lutte est perdue d’avance.

En outre, le principe de réalité commence à l’emporter ( vacances locatives, impayés, locataires indélicats, dégradations précoces, etc.) et notre investisseur se transforme en Alceste du Misanthrope rageant, non par contre Célimène, mais contre les taxes confiscatoires.

 

 

Acte 5 : Rembourser les crédits et payer les impôts

 

Il faut désormais rembourser les crédits et payer les impôts. L’investissement n’est plus cette fameuse opération blanche tant vantée à ses amis. La trésorerie s’épuise et la banque commence à se manifester devant les premiers retards de paiements. Dans le meilleur cas, c’est l’État via L’impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) qui toque à la porte …

 

 

Acte 6 : Le patrimoine immobilier se dégrade

 

La motivation n’est plus là. Envolée tel Icare, mais sans le soleil. Le patrimoine immobilier se dégrade. Le turn-over des locataires ne fait plus sourire. De plus, le risque de banqueroute devient une réalité : il faut purger le passif en se séparant de son/ses biens à contre cœur à un moment qui ne sera sans doute le meilleur.

 

 

Dernier acte : Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

 

 

En immobilier comme dans la pièce du Bourgeois Gentilhomme, il faut savoir raison garder et rester humble. Certes une résidence principale acquise à crédit, c’est bien. C’est même fondamental dans la construction d’un patrimoine pour se mettre à l’abri. L’étoffer par un ou deux appartements locatifs, pourquoi pas ? Cependant, mieux vaut rester raisonnable quand on parle d’immobilier. Ceci même si les banques nous ouvrent grandes leurs portes avec un levier du crédits qui n’a jamais été aussi efficace qu’actuellement.

In fine, le bon sens paysan (légèrement détourné) de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier immobilier reste d’actualité. Et quoi qu’on en dise, conserver une proportion de liquidité bien placée reste essentiel pour faire face à tout imprévu. Ce n’est pas Guitry qui dira le contraire.

 

 

 

immobilier en 7 actes

L’effet ciseau : un classique de l’investissement immobilier

 

 

Pour en savoir d’avantage sur le sujet et découvrir quel type de solution vous correspond de plus, demandez votre rendez-vous personnalisé en cliquant ICI.

 

Pour en savoir plus

 

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

Investir dans un groupement foncier viticole

Investir dans un groupement foncier viticole ​ Juridiquement, un GFV (Groupement Foncier Viticole) est une société civile. Une telle structure est créée pour permettre aux particuliers d’investir dans le domaine du vin, du champagne, etc. Factuellement, il s’agit ici...

Diminuer l’impôt avec le PER

Comment déduire votre épargne retraite de votre imposition ​ Si vous avez eu la bonne idée d’abonder votre Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP), votre Plan d'Épargne Retraite (PER) ou votre contrat Madelin en 2022, vous allez pouvoir bénéficier d’une déduction...

CREDIT – Comment bien choisir son assurance emprunteur ?

  La question des abonnés   Comment bien choisir son assurance emprunteur ?   Depuis la loi Lagarde du 1er septembre 2010, les banques ne peuvent plus vous imposer leur assurance de groupe lors de la souscription d’un crédit. En conséquence, l’emprunteur...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M