Le paradoxe du crédit et de la résidence principale

 

Le crédit et la résidence principale : est-ce un un couple idéal ? Acquérir sa résidence principale reste aujourd’hui un véritable objectif de vie pour une majorité de Français. Les nombreuses études sur le sujet n’ont pourtant pas permis de révéler l’origine d’un paradoxe qui continue d’interroger. En effet, alors qu’un particulier maximisera l’importance de son apport pour l’acquisition de sa résidence principale, il préfèrera allouer une rentrée d’argent sur un placement financier au lieu de la mettre à profit pour le remboursement de son crédit. Reconnaissez qu’il s’agit tout de même d’un phénomène curieux !

Mais laquelle de ces deux stratégies se révèle-t-elle la plus rationnelle et performante ? Centaure investissements va tenter pour vous de résoudre ce paradoxe.

 

 

Bénéficiez de l'effet de levier du crédit de votre résidence principale

Emprunt et résidence principale : les liaisons dangereuses ?

 

Si la résidence principale revêt un caractère affectif évident et présente l’avantage de vous offrir une épargne de précaution, elle ne présente en revanche qu’une valeur très limitée dans le cadre d’une stratégie patrimoniale rationnelle. Et la raison en est simple : l’emprunt qui doit vous aider à réaliser votre projet se révèle parfaitement improductif ! En effet, il ne présente aucun intérêt tant sur le plan de la rentabilité qu’en matière de fiscalité ou de succession. Et la perspective d’une plus-value ne présente aucune garantie.

« Seulement une épargne de précaution ? Ce n’est déjà pas si mal », pourriez-vous objecter. Et cela est vrai. Mais dans le cadre d’une stratégie patrimoniale, celle-ci ne vous est d’aucune utilité.

En effet, la cohorte de livrets dédiés à cette finalité ne répond surtout qu’à un besoin d’anticiper un besoin de liquidités subit. Et s’il vous est possible de vous projeter sur un horizon suffisamment long pour envisager l’acquisition de votre résidence principale, inutile de gonfler vos livrets au-delà de 3 ou 6 mois de dépenses pour les plus frileux. Bien que le spectre de la loi Sapin 2 soit plus présent que jamais sur l’épargne liquide comme les livrets A ou autres fonds en euros annoncés à moins de 1 % de rendement pour 2020. Raison majeure du succès grandissant de l’assurance-vie luxembourgeoise, qui représente pratiquement une souscription sur deux aujourd’hui par crainte de l’avenir du système financier français.

 

 

 

Le couple épargne de précaution – résidence principale …

Si le couple épargne de précaution – résidence principale permet de structurer votre patrimoine, vous pourrez développer celui-ci grâce à l’investissement locatif ou les divers placements financiers. Une fois de plus, la raison en est simple : en investissant dans le locatif, vous vous offrez des perspectives de rendements qui transforment votre emprunt en outil d’accroissement de votre surface financière. Et, sous condition de ne pas avoir une aversion totale au risque, les placements financiers vous permettent également d’espérer des performances intéressantes.

Enfin, à compter de l’obtention de votre accord de prêt pour votre résidence principale, votre seul et unique but va consister dans le remboursement le plus rapide possible de celui-ci. Ainsi, vous vous libèrerez à nouveau une capacité d’emprunt dont il faudra savoir tirer parti en investissant, par exemple, sur l’immobilier de rapport.

 

Remboursement de votre résidence principale par l’afflux de liquidités ?

 

Si vous bénéficiez d’une rentrée d’argent, ne comptez pas sur votre banquier pour vous encourager à en profiter pour rembourser votre emprunt ! En effet, ce dernier préfèrera vous proposer d’investir sur des produits financiers afin de conserver son crédit. Cependant, pour que cette tactique vous soit véritablement profitable, le coût du crédit va devoir rester inférieur aux rendements que vous pourrez retirer de votre placement. Et ça, c’est tout à fait possible avec une bonne allocation, mais votre banquier ne pourra pas vous le garantir ! En clair, sauf à prendre des risques plus ou moins importants, il y a peu de chances que vous en sortiez véritablement gagnant.

Au lieu de ça, tentez plutôt de vous offrir un effet de levier par le remboursement du crédit de votre résidence principale. L’effort que vous fournirez chaque mois pour épargner pourrait vous aider dans l’acquisition d’un bien immobilier locatif. Ainsi, les revenus générés participeront au financement de son acquisition.

De surcroît, par le choix d’un programme immobilier adapté à votre profil, vous pourrez même accroître cet effet de levier. En effet, à chaque situation son programme. Si vous faites face à une lourde imposition, optez pour l’investissement en meublé qui vous permettra de générer des revenus BIC exempts d’imposition à long terme. La SCPI quant à elle peut tout à fait répondre au souhait de simplicité et de souplesse. Enfin, dans une stratégie de réduction d’imposition, les programmes de défiscalisation tels que les « Pinel » ou « Monuments Historique » vous seront d’une grande aide.

 

 

 

Certains préfèrent conserver leur prêt immobilier et leurs liquidités

 

Notez toutefois que le prêt sur la résidence principale est généralement couvert par les assurances décès – invalidités. Aussi, stratégiquement, il est souvent conseillé, selon l’âge des propriétaires, de conserver leur prêt immobilier, afin de placer leurs liquidités sur une ou plusieurs assurance-vies. L’intérêt de cette stratégie est double. En cas de décès, le capital restant du est ainsi pris en charge par l’assureur, alors que les liquidités conservées sont transmises au(x) bénéficiaire(s) de son choix, qui bénéficiera de l’abattement de 152 500 euros, lié à l’enveloppe assurance vie.

De plus, sur le long terme, les placements rapporteront potentiellement plus que le taux d’intérêt du prêt. Dans ce cas, nous conseillons de racheter sur l’assurance-vie, l’équivalent de la mensualité de prêt, au fur et à mesure de son amortissement. Cela à l’aide d’une assurance-vie qui permet de neutraliser la fiscalité des rachats. On obtient dans ce cas un quadruple avantage stratégiquement ultra pertinent, en liant la protection de sa famille, la conservation de ses liquidités, l’optimisation successorale et fiscale.

Vous l’aurez compris. Tout l’enjeu résidera dans l’utilisation efficiente du levier que vous offre le crédit. En résumé, préférez l’immobilier locatif à la résidence principale en optant pour un programme immobilier qui répond à vos objectifs.

 

L’atout du prêt immobilier avec l’assurance décès-invalidité

 

Alors, le crédit et la résidence principale forment-ils un couple idéal ? La réponse reste souvent oui pour une raison toute simple. Le prêt sur la résidence principale est généralement couvert par les assurances décès – invalidités. Aussi, stratégiquement, il est souvent conseillé, selon l’âge des propriétaires, de conserver leur prêt immobilier, afin de placer leurs liquidités sur une ou plusieurs assurance-vies. L’intérêt de cette stratégie est double. En cas de décès, le capital restant du est ainsi pris en charge par l’assureur, alors que les liquidités conservées sont transmises au(x) bénéficiaire(s) de son choix, qui bénéficiera de l’abattement de 152 500 euros, lié à l’enveloppe assurance vie.

Vous souhaitez en savoir plus sur les programmes qui vous permettront de gagner en performances ainsi que sur la stratégie la plus efficace pour votre patrimoine ? Alors contactez vite nos conseillers Centaure Investissements. Ils sauront vous accompagner et vous conseiller dans la mise en place d’une véritable stratégie patrimoniale gagnante.

 

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Simulations, estimations, travaux : tous les outils disponibles pour vous simplifier le quotidien

Centaure investissements a regroupé pour vous les liens utiles aux simulations, estimations et autres calculs utiles au quotidien. Estimez vos impôts, défiscalisez, calculez le montant de vos cotisations sociales, estimez votre patrimoine, déterminez un loyer ou...

Réduction d’impôt : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 est arrivé.

Pourquoi le FIP Corse Kallisté Capital n°13 est l’allié n°1 de votre défiscalisation ?   La fin d’année approche et comme tous les ans, vous vous posez la même question. Quels outils mobiliser pour diminuer la note de votre prochaine feuille d’impôts ? Alors ne...

Transmettre son patrimoine à 60 ans ? La réponse est « oui »!

La donation en nue-propriété   Vous venez d'avoir 60 ans. Le moment est peut-être arrivé pour amorcer ou continuer la transmission de votre patrimoine ... mais pas n'importe comment ! La donation en nue-propriété permet d’anticiper la transmission de votre...

La donation : dons manuels et dons en somme d’argent

  Vous prévoyez de gratifier vos enfants ou un proche en réalisant une donation d'une somme d'argent ? Dans ce cas, il vous sera sans doute possible de la réaliser sans l’accompagnement d’un notaire. En effet, si la donation ne porte pas sur un bien immobilier,...
M