Comment gérer l’avenir financier de vos enfants

 

C’est l’un des phénomènes qui prend de plus en plus de place dans les stratégies familiales de ces dernières années : comment financer les études de ses enfants ? Selon le bureau des études de planification du ministère de l’enseignement supérieur, le pourcentage d’étudiants du secteur privé par rapport à l’ensemble des étudiants est passé de 6,5% en 2012 à 11,5% en 2018. La société Française, à l’instar de sa grande cousine américaine, opte sans faire de bruit pour le modèle payant des campus d’outre-Atlantique au détriment de nos bonnes vieilles universités qui sont encore plus ou moins gratuites. Ceci pour leur offrir un cadre axé à l’international dans des écoles ayant bien compris que les enjeux liés à leur renommée sont tout aussi importants que les cours qui y sont dispensés. Centaure Investissements vous présente les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants.

Les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants

Les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants

 

L’assurance-vie est-elle un support intéressant pour les enfants ?

 

Ouvrir le plus tôt possible un contrat d’assurance-vie au nom de votre enfant est une excellente solution pour anticiper le trou d’air annoncé d’un budget de familial lorsque votre enfant, bac en poche, se destinera à faire des études supérieures. Ceci, notamment en se dirigeant vers une grande école de commerce afin de s’assurer de belles opportunités à la sortie. L’assurance-vie, véritable « couteau suisse » de l’épargne des Français est une enveloppe fiscale qui permet sur le long terme de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants après 8 ans.

Plus celle-ci sera ouverte de bonne heure, plus ses charmes se feront ressentir. Tout au long du contrat, vous procédez à des versements libres ou programmés pour constituer progressivement un capital au profit de votre enfant. Vous pouvez également choisir l’âge auquel votre enfant commencera à percevoir la rente ou les rachats programmés. Ceci jusqu’à ses 25 ans.

 

Le fonctionnement de l’assurance-vie

 

L’assurance-vie est la plupart du temps un contrat multi supports, c’est-à-dire qu’il permet de mixer à la fois des fonds euros sécurisés avec des unités de compte, à savoir des fonds composés d’actions, d’immobilier, d’obligations, de fonds flexibles … plus ou moins risquées. Ces fonds en unités de compte sont des Organismes de Placement Collectif (OPC), des Fonds Communs de Placements (FCP) ou autres Sociétés Civiles Immobilières (SCI). Il en existe une multitude. Selon l’objectif des sociétés de gestion qui les gèrent, ils peuvent être diversifiés sur des classes d’actifs sectorielles comme l’or l’intelligence artificielle ou les matières premières, sur des catégories d’actifs spécifiques (small caps, Mid Caps, Crédit …) ou centrés sur une zone géographique déterminée (France, Europe, BRICS, US…)…

Bref ! Le choix est pléthorique. A ce stade mieux vaut se faire conseiller par un professionnel en gestion de patrimoine afin de bien déterminer ses objectifs en fonction de son profil de risque. En effet, entre un fonds en euros  dont le rendement moyen était de 1,5 % en 2019, et des fonds actions sans garantie en capital, le choix peut s’avérer parfois ardu…mais pas insurmontable !

 

Les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants

 

In fine, l’idéal est de commencer à épargner sur un contrat d’assurance vie  le plus tôt possible.Réaliser des versements programmés sur un contrat d’assurance-vie permet de mettre de l’argent de côté de façon indolore. Le capital a le temps de fructifier s’il est bien ventilé entre fonds euro et fonds UC (unités de compte). En effet, il semble plus judicieux que les parents fassent souscrire un nouveau-né à un contrat d’assurance-vie, plutôt que d’ouvrir un livret A au rendement atone. Les versements programmés, assortis des cadeaux réguliers des grands parents, oncles, tantes parrains, marraines etc. … permettront de constituer un capital confortable à la majorité de l’enfant, rachetable dans un cadre fiscal avantageux.

 

Assurance-vie

L’assurance-vie pour préparer les études de votre enfant

 

Cas pratique

 

Prenons un exemple : des parents ont ouvert un contrat d’assurance vie en 2000 à la naissance de leur enfant. Ils ont pris date en souscrivant un contrat d’assurance-vie en UC à l’allocation plutôt équilibrée. Au moment de la souscription, ils ont versé 1500 euros sur le contrat. En 2020, avec une rémunération moyenne de 4 % par an sur 20 ans, l’enfant bénéficie d’un capital de 34 178 euros dont 9 443 euros d’intérêts*.  De plus, si ce contrat propose une option permettant de bénéficier d’un revenu garanti à vie, la problématique retraite de l’enfant sera moindre à l’échéance de la retraite, dans la mesure où il conserve son contrat toute sa vie, quitte à ce qu’il ne laisse qu’une petite somme dessus. Ce type de contrat est appelé contrat d’assurance-vie en « variable annuities ».

*Base moyenne de calcul avec 3 % de droits de souscription et 1 % de frais de gestion annuelle.

 

L’assurance-vie l’outil indispensable pour préparer l’avenir de votre enfant

 

L’assurance-vie est un véhicule formidable pour anticiper l’avenir de ses enfants. Elle permet grâce à ses avantages fiscaux et ses multiples supports de se constituer un « trésor de guerre » sécurisant, le moment des études venu. En outre, sachez encore qu’il existe d’autres possibilités pour les parents d’assurer cette période compliquée en terme budgétaire. Ceci,  tout en réduisant leur impôt sur le revenu de manière efficiente par le biais d’une donation d’usufruit temporaire par exemple. L’opération porte généralement sur un bien immobilier locatif détenu par les parents, dont l’enfant perçoit les loyers le temps de ses études !

 

Vous souhaitez souscrire un contrat d’assurance-vie dès à présent ? Le contrat d’assurance-vie à option « revenus garantis à vie » vous intéresse mais est-il véritablement adapté à votre profil et vos projets ? Contactez vite nos conseillers Centaure Investissements. Ils vous apporteront toute leur expertise pour vous permettre de prendre les bonnes décisions.

 

Les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants

Les atouts de l’assurance-vie pour les études de vos enfants

 

 

 

Pour en savoir plus

 

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

Toutefois le conseiller n’est pas omniscient. Il ne se substitue pas aux autres experts (notaires, avocats, experts-comptables ou sociétés de gestion). En réalité, il va coordonner les conseils et l’action, occasionnellement, lorsque l’intervention d’un spécialiste est nécessaire pour son client, à l’image d’un chef d’orchestre patrimonial. Par exemple, Centaure Investissements travaille en partenariat avec plusieurs cabinets d’avocats et d’expertises comptables pour accompagner au mieux ses clients en co-construction de la stratégie patrimoniale.

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

 

 

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Qui va payer la dette ?

Qui va payer la dette ? ​ Nous connaissons tous le rôle des banques à l’échelle nationale : Quelle que soit l’enseigne, elles sont le socle commun d’une économie capitaliste en favorisant les échanges entre les principaux opérateurs industriels, d’une part et en...

PER Vs Assurance-vie : Le match !

  Le sujet à ne pas manquer en ce mois de décembre 2020 : PER Vs Assurance-vie : Le match !   Faut-il transférer son contrat d’assurance-vie sur un PER pour défiscaliser ?     La fin d'année a été propice aux versements ou aux souscriptions sur les PER, le plus...

Point sur les crédits immobiliers

Le point sur les crédits immobiliers ​ Vous n'avez actuellement pas d'immobilier locatif dans votre patrimoine. Or, il est important d'avoir un patrimoine diversifié avec une part d'immobilier. Si vous souhaitez investir, éventuellement à crédit, nous vous informons...

L’assurance-vie pour les études de vos enfants

Comment gérer l'avenir financier de vos enfants ​   C’est l’un des phénomènes qui prend de plus en plus de place dans les stratégies familiales de ces dernières années : comment financer les études de ses enfants ? Selon le bureau des études de planification du...

Merci !

M