L’année 2023 démarre fort pour les marchés financiers. Alors que les marchés actions connaissent une forte hausse, les marchés obligataires, qui regroupent les emprunts d’État et d’entreprises, affichent également de bons résultats. En effet, c’est le meilleur début d’année pour ces marchés depuis plus de 30 ans !

Cette performance est due à plusieurs facteurs. Tout d’abord, les taux d’intérêt restent relativement bas, même si ils tendent vers une normalisation, ce qui incite les investisseurs à se tourner davantage vers les obligations, considérées comme des placements plus sûrs que les actions. De plus, les économies mondiales continuent de se redresser après la crise de la COVID-19, les goulets d’étranglements et autres pénuries survenus en 2021, puis la hausse de l’inflation et des taux d’intérêts. Cette normalisation de l’économie rassure aujourd’hui les investisseurs sur la situation économique globale.

Enfin, les mesures de soutien économique prises par les gouvernements et les banques centrales ont également joué un rôle important dans cette performance des marchés obligataires.

 

Placements 2023, vers une année record ?

Placements 2023

 

 

Les marchés obligataires connaissent eux aussi un bon démarrage en 2023

 

En somme, les marchés obligataires connaissent eux aussi un bon démarrage en 2023 grâce à des niveaux de coupons attractifs, à une situation économique moins critique que prévu et grâce à des mesures de soutien efficaces. Cette performance est de bon augure pour la suite de l’année, mais il est important de ne pas s’emballer face à l’évolution de la situation économique mondiale.

En 2022, l’allocation classique « 60/40 », méthode de gestion de patrimoine très populaire pendant des décennies, surtout aux Etats-Unis, a connu sa pire performance depuis les années 30. Cette stratégie d’investissement consiste à répartir l’argent entre 60% d’actions et 40% d’obligations. Cependant, l’effondrement des indices boursiers et la hausse agressive des taux d’intérêts ont entraîné une performance négative pour cette stratégie.

En effet, l’effondrement des indices boursiers a entraîné une baisse des actions, ce qui a affecté la performance des investissements en actions dans les portefeuilles. En même temps, l’envolée des taux d’intérêts a entraîné une baisse des obligations, ce qui a également affecté la performance des investissements en obligations dans le portefeuille.

 

Annulation de la dette

Placements 2023

 

Il est important de noter que lorsque les taux d’intérêts augmentent, les obligations ont tendance à baisser en valeur. Cela est dû au fait que les investisseurs peuvent obtenir des taux d’intérêts plus élevés sur les nouveaux emprunts, ce qui rend les anciens emprunts moins attractifs.

En résumé, la combinaison de l’effondrement des indices boursiers et de l’envolée des taux d’intérêts a entraîné une performance négative pour l’allocation classique « 60/40 » en 2022, avec une moyenne de -12% pour les gestions dites « équilibrées ». La première leçon à retenir de cette période est qu’il est important de rester vigilant et de réévaluer régulièrement sa stratégie d’investissement pour s’adapter à l’évolution des marchés financiers.

 

Placer son argent dans le Private Equity

Placements 2023

 

Un effet de symétrie est en train de se produire par rapport à 2022.

 

En ce début d’année, un effet de symétrie est en train de se produire par rapport à 2022. Effectivement, il ne vous aura peut-être pas échappé que les indices boursiers ont démarré l’année sur les chapeaux de roues. Parallèlement à cela, les marchés obligataires sont également en forte hausse.

Cette hausse des marchés obligataires s’explique par le fait que les investisseurs perçoivent que les événements économiques clés qui avaient été identifiés comme risqués ont déjà eu lieu ou semblent sur le point de se réaliser. Les investisseurs anticipent alors que les incertitudes vont diminuer et que les perspectives économiques vont s’améliorer. C’est pourquoi ils se tournent vers les marchés obligataires pour y trouver des rendements attractifs pour une volatilité moindre.

Il est important de noter que ces perceptions ne sont que des hypothèses et que les marchés financiers sont toujours très volatils. Toutefois, force est de constater que les hausses de taux proposées par la FED ou par la BCE commencent à ralentir en raison du recul de l’inflation.

 

Quatre pivots économiques importants

 

En effet, beaucoup d’analystes évoquent quatre pivots économiques importants pour que les marchés financiers, qui anticipent généralement les principaux évènements de 6 à 8 mois, parviennent à une normalisation de l’économie et un soft landing. Comprenez un atterrissage en douceur suite aux années compliquées que nous vivons depuis 2008.

Ainsi, le premier pivot est le pic d’inflation, qui est derrière nous, c’est une certitude. Le deuxième pivot est le ralentissement du rythme de hausse des taux, qui est également derrière nous, puisque les banques centrales ont déjà réduit en décembre 2022 le rythme des hausses de taux. On s’attend à ce que le rythme de hausse des taux continue à ralentir aux États-Unis, où il devrait passer à 0.25% dès ce premier trimestre 2023.

Le troisième pivot est logiquement l’arrêt des hausses de taux. Et selon les zones économiques, cet arrêt est envisagé pour la fin du premier semestre 2023. Il est important de noter que ces prévisions sont basées sur des hypothèses et que les marchés financiers étant très volatils, il est important de continuer à suivre l’actualité économique et de réévaluer régulièrement ces analyses.

Enfin, le quatrième pivot mentionné est le point de départ de la baisse des taux. Les marchés anticipent généralement cette baisse pour l’année 2024. Et cette baisse sera favorable aux marchés financiers et particulièrement aux marchés obligataires

 

Inflation

Placements 2023

 

 

Ralentissement de la croissance

En outre, un autre élément favorable aux marchés obligataires est le ralentissement de la croissance économique. Il est difficile de prévoir si nous serons en récession ou si nous l’éviterons, mais il est important de noter que l’année 2023 pourrait ressembler à une année blanche économique.

En conclusion, les marchés obligataires connaissent une hausse importante en ce début d’année 2023, avec une hausse de 3% de l’indice obligataire international après une baisse de plus de 16% en 2022. Cela montre que les investisseurs sont plus optimistes quant aux perspectives économiques et aux perspectives de rendement des obligations. Cependant, il faut noter que la route est encore longue pour compenser les pertes de l’année dernière.

Par ailleurs, certains investisseurs pensent que les marchés sont trop optimistes, et que l’inflation pourrait rester à un niveau plus élevé que les 2% souhaités par les Banques centrales.

Ainsi, l’idée est de ne pas se précipiter pour tirer des conclusions hâtives à partir des performances des marchés financiers en ce début d’année. Il est important de rappeler que l’évolution des marchés financiers est souvent imprévisible et peut varier considérablement au cours de l’année selon les événement géopolitiques, économiques etc … Il est donc essentiel de rester vigilant et de continuer à suivre l’actualité économique pour pouvoir réévaluer régulièrement sa stratégie quant à ses placements ou à son patrimoine. Quant aux placements, vous le savez maintenant, tout repose sur les fondamentaux et l’horizon de placement.

 

 

Placements 2023

Nos articles les plus consultés

Votre conseiller patrimonial vous informe – 1er trimestre 2023

Retrouvez votre magazine "Votre conseiller patrimonial vous informe" du 1er trimestre 2023 A la une : 2023 : une année de nouveautés fiscales. Comme chaque année, nous vous tenons informé des nouveautés fiscales qui pourront influer vos choix patrimoniaux......

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

Investir dans un groupement foncier viticole

Investir dans un groupement foncier viticole ​ Juridiquement, un GFV (Groupement Foncier Viticole) est une société civile. Une telle structure est créée pour permettre aux particuliers d’investir dans le domaine du vin, du champagne, etc. Factuellement, il s’agit ici...

Diminuer l’impôt avec le PER

Comment déduire votre épargne retraite de votre imposition ​ Si vous avez eu la bonne idée d’abonder votre Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP), votre Plan d'Épargne Retraite (PER) ou votre contrat Madelin en 2022, vous allez pouvoir bénéficier d’une déduction...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M