Les actions ont fortement augmenté depuis le début d’année sous l’effet de la vague IA-Nvidia*. C’est positif pour ceux qui ont déjà investi depuis un moment. Pour les autres, il faudra certainement attendre une respiration du marché pour rentrer car les niveaux de valorisation sont élevés. Mais tout n’est pas perdu. Entre-temps, d’autres stratégies d’allocation d’actifs existent pour maximiser la performance de son épargne et ne pas rester au bord du chemin. Voici l’idée d’investissement du mois : mixer non-côté et produits structurés dans un contrat multisupport d’assurance-vie. On vous explique.

 

Faites une pause, c’est l’édito de Centaure Investissements !

L'édito Centaure Investissements par Christopher Dembik

La bonne idée d’investissement du mois

 

La démocratisation du non-coté

 

Le non-coté consiste à investir dans des entreprises – PME, ETI, startups – qui ne sont pas cotées en bourse. C’est ce qu’on appelle le private equity. Pendant des décennies, ce type d’investissement était réservé aux initiés – institutionnels et épargnants les plus aisés. La mise de départ était, en moyenne, supérieure à plusieurs millions d’euros (au bas mot). Heureusement, de nouveaux acteurs sont apparus depuis quelques années pour démocratiser et évangéliser, comme Altaroc et Pictet. Même la BPI s’y est mise récemment ! Désormais, avec un capital de départ compris entre 10 000 et 100 000 euros, il est possible d’investir dans le private equity…avec potentiellement des gains importants à la clé !

Sur le long terme, le private equity surperforme les actions de 5 à 7% par an. Le rendement annuel des actions atteint 5,5% sur 20 ans, le private equity mondial moyen atteint 12,5%. Comme partout, certains fonds surperforment les autres. Ceux qui sont dans la ligue des champions du private equity réussissent à obtenir un rendement moyen de 20,5% sur la même période. Le seul bémol du private equity, c’est que les fonds sont bloqués pendant plusieurs années (5 ans, parfois 8 ans). Ce n’est pas le cas des actions. Il convient donc de choisir les bons fonds…C’est là qu’un conseiller de gestion en patrimoine peut être utile.

 

Produits structurés, kesaco ?

 

Les produits structurés ont le vent en poupe. Mais soyons directs, peu d’épargnants savent de quoi il s’agit. Ce sont des fonds à la carte. Concrètement, c’est un produit de placement qui permet de prendre des positions sur les marchés financiers via ce qu’on appelle un sous-jacent. Ainsi, ce dernier peut être une action, une obligation ou encore un indice boursier.

Par ailleurs, la performance du produit structuré dépend de la typologie de la clientèle (quelle est son aversion ou son appétit au risque ?), de l’horizon temps (entre un an et douze ans au maximum), de la formule de calcul appliquée à l’évolution du sous-jacent etc…C’est pourquoi en tant qu’épargnant il est important de lire le document technique qui est adossé à chaque produit structuré afin de bien comprendre son fonctionnement et ses caractéristiques. Là encore, un conseiller de gestion en patrimoine peut vous apporter un éclairage intéressant. Le produit structuré comporte quatre avantages principaux :

  • Une grande flexibilité qui permet de profiter des différentes conditions de marché.
  • La capacité à générer des gains même dans un marché baissier. Certains produits peuvent générer un rendement de 8% par an jusqu’à une baisse de 30% du marché. Rappelons au passage qu’une baisse aussi forte du marché survient rarement.
  • La protection d’une partie du capital – potentiellement même en cas de baisse du marché de 50%. Un tel scénario catastrophe est rare
  • La possibilité d’intégrer le produit structuré dans une myriade de support (assurance-vie, PEA, compte-titres, plan d’épargne retraite, par exemple).

 

L’intérêt d’un FAS de droit luxembourgeois

 

Les produits structurés et les fonds de private equity peuvent ensuite être placés dans une assurance-vie à côté d’obligations, de fonds en euros ou encore d’actions – des placements plus connus du grand public. Habituellement, un épargnant va se tourner vers une assurance-vie de droit français. Mais il y a mieux. En l’occurrence, l’assurance-vie de droit luxembourgeois ou Fonds d’Assurance Spécialisé (FAS) luxembourgeois. C’est un excellent moyen d’optimiser la gestion de son patrimoine, selon nous. Un FAS comporte trois avantages majeurs pour un épargnant qui réside en France :

  • Grande adaptabilité et personnalisation approfondie.

    • C’est le principal intérêt par rapport à une assurance-vie française qui peut être plus contraignante. La composition du portefeuille est large, alliant différents types d’actifs et de stratégies. Il peut être ajusté à tout moment, en fonction des conditions de marché ou de ses contraintes personnelles. À ce stade, vous pouvez une nouvelle fois faire appel à un conseiller de gestion en patrimoine pour vous aiguiller.
  • Fiscalité avantageuse si vous êtes assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

    • Si vous avez des fonds immobiliers dans votre FAS sur des parts d’immeubles qui ne sont pas situées en France, vous êtes exonérés d’IFI. Sur le reste, la fiscalité de l’assurance vie luxembourgeoise est identique à celle à des contrats d’assurance vie français. Vous avez le choix entre la taxation au barème de l’impôt sur le revenu (intéressant si votre taux d’impôt est inférieur à 12,8%) et le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 12,8%. Vous ne pourrez pas échapper aux prélèvements sociaux (actuellement à hauteur de 17,2%).
  • Un niveau de sécurité des fonds qui n’existe nulle part ailleurs en Europe.

    • Le capital est isolé des créanciers de l’assureur. En cas de défaillance de la compagnie d’assurance qui détient votre contrat, vous récupérez en priorité 100% de vos avoirs. C’est ce que le Luxembourg appelle le Triangle de Sécurité. À l’inverse, avec une assurance-vie française, vous n’êtes protégé qu’à hauteur de 70 000 euros …

 

De notre point de vue, c’est la bonne stratégie pour diversifier son portefeuille en essayant à la fois de miser sur la sécurité et d’optimiser les gains potentiels. C’est aussi important de varier les horizons de temps d’investissement, ce que permet justement cet exemple d’allocation d’actifs.

 

Nvidia

 

*Nvidia est un leader du domaine des semi-conducteurs et de l’intelligence artificielle dont la valorisation boursière équivaut au PIB de la Grèce. L’entreprise est à la fois positionnée sur les puces électroniques (cœur de métier) mais aussi sur les liens haut débit (comme les circuits) qui sont nécessaires pour les data centers et les super-ordinateurs. C’est une entreprise incontournable.

Nos articles les plus consultés

L’épargne des français en ligne de mire ?

Le gouvernement français se trouve à un tournant décisif, au cœur d'une crise économique marquée par une dette publique vertigineuse et un déficit budgétaire qui ne cesse de croître. Dans une tentative audacieuse de redresser la barque tout en apaisant les tensions au...

Pourquoi investir dans le Private Equity au marché secondaire ?

Le sujet à ne pas manquer en ce mois de mars : Pourquoi investir dans le Private Equity au marché secondaire ?   Investir dans le Private Equity sur le marché secondaire, est une stratégie souvent négligée mais qui offre des avantages significatifs pour la...

Bourse : Entre bull market et crainte de bulle, où en sommes-nous vraiment ?

Bourse : Entre bull market et crainte de bulle   La question revient sans cesse sur les lèvres des investisseurs et des analystes : sommes-nous dans un bull market durable ou à l'orée d'une bulle prête à éclater ? À première vue, le marché boursier semble...

7 questions clés sur l’avenir des marchés financiers

Vous êtes nombreux à nous interroger sur l'avenir des placements. Dans un contexte d'euphorie apparente sur les marchés financiers, de nombreuses questions émergent concernant la valorisation des actions, le sentiment des investisseurs, et les stratégies à adopter....
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M