Nos trois prévisions choc bourse et éco pour l’année 2023

 

En cette fin d’année, toutes les grandes maisons se prêtent au traditionnel exercice des prévisions macroéconomiques pour l’an prochain. A quel niveau va être le PIB ? Où sera l’inflation ? Quelle cible pour l’indice boursier CAC 40 fin 2023 ? C’est un exercice périlleux. Encore plus cette fois-ci. L’horizon économique a changé radicalement en l’espace de quelques mois.

Découvrez les prévisions bourse et éco pour 2023 dans ce dernier édito de l’année.

Un grand merci à Christopher pour sa contribution à notre Newsletter et pour ses conseils sur Centaure Investissements Connect.

 

Faites une pause, c’est l’édito de Christopher Dembik !

L'édito de Christopher DEMBIK

​Prévisions choc bourse et éco pour 2023

 

Au début de l’été, on craignait un black-out en Europe dès les mois d’octobre ou de novembre (soyons précis, un black-out est un effondrement brutal du système électrique). Ça ne s’est pas produit. Nous sommes donc passés d’un scénario de grave récession à une récession probablement modérée en zone euro l’an prochain. Les derniers indicateurs sont cohérents avec une contraction du PIB de la zone de l’ordre de 0,1 % voire 0,2 % au quatrième trimestre de cette année.

N’oublions pas non plus que les oiseaux de mauvais augure ont annoncé depuis le printemps dernier une récession aux Etats-Unis. Elle tarde à se matérialiser. L’économie américaine a encore une faible chance d’éviter ce scénario, selon nous. Enfin, beaucoup espèrent une réouverture de l’économie chinoise. Elle pourrait survenir dès le mois de janvier mais rien n’est certain à ce stade. La réalité, c’est que la marge d’erreur au niveau des prévisions n’a jamais été aussi élevée.

Comme l’a reconnu Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l’INSEE, la visibilité en matière économique ne va pas au-delà de trois mois en ce moment.

Un nouvel exercice : les prévisions choc

Nous avons donc décidé de nous abstenir de publier nos propres prévisions macroéconomiques. Il est probable que dès le mois de février (ou au mois de mars dans le meilleur des cas), elles auraient été drastiquement révisées. En revanche, nous nous sommes prêtés à un autre exercice : celui des cygnes noirs (ou prévisions choc). Le concept de cygne noir a été développé et popularisé par le statisticien Nassim Taleb.

Un cygne noir est un évènement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler (c’est un « évènement rare » en théorie des probabilités) et qui, s’il survient, entraîne des conséquences d’une portée considérable. Ce concept s’applique parfaitement à la bourse où les évènements rares y sont souvent sous-évalués en matière de prix. Mais cela peut s’appliquer à une myriade d’autres domaines. La chute du baril de pétrole à 30 dollars en 2014 alors que tout le monde tablait sur un prix du baril de pétrole en hausse constante, à trois chiffres, est un exemple récent de cygne noir.

Les cygnes noirs peuvent être des événements négatifs (malheureusement, c’est souvent de cette manière qu’on les appréhende) mais aussi des événements positifs. Nous avons décidé de reprendre le concept à notre compte. Mais fin d’année oblige, nous vous présentons uniquement nos cygnes noirs positifs (attention, encore une fois, il ne s’agit en aucun cas de nos vraies prévisions !).

​Prévisions choc bourse et éco pour 2023

 

1)      Le marché de l’immobilier tient en France

 

Malgré des signes évidents d’essoufflement en deuxième partie de l’année 2022, le marché de l’immobilier tient en 2023 grâce au maintien du pouvoir d’achat des ménages (en grande partie sous l’effet des transferts de la part du gouvernement) et une modification du calcul du taux d’usure afin qu’il n’exclut plus les bons profils de l’emprunt comme c’est actuellement le cas (le taux d’usure est le fameux taux « tout compris » qui intègre l’assurance de prêt, la garantie et les frais de dossier).

Alors que l’immobilier s’effondre aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et dans plusieurs pays asiatiques, la France fait figure d’exception. C’est le bon moment pour investir dans l’immobilier via les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) ou les clubs deal luxembourgeois (ce sont des prises de participation, par un petit groupe d’investisseurs, dans des sociétés de promotion immobilière via une société par actions simplifiées) !

​Prévisions choc bourse et éco pour 2023

 

2)      L’année 2023 sourit aux fonds small et mid caps

 

En 2022, les fonds actions n’ont pas brillé. D’habitude, la catégorie des actions Europe Petites et Moyennes Capitalisations est porteuse. Ce ne fut clairement pas le cas. En moyenne, ce compartiment affiche une baisse de 24 % sur l’année en cours. Cela cache cependant d’importantes disparités avec une performance de 5 % pour le fonds qui s’en sort le mieux et une dégringolade de … il est préférable de s’abstenir pour celui en queue de peloton.

Heureusement, l’année 2023 part sur de bonnes bases. Maintenant que le leader chinois Xi Jinping a obtenu son mandat de président à vie, il a les coudées franches pour relancer l’économie. Le stimulus chinois atteint 10 % du PIB. C’est une bonne nouvelle pour l’économie mondiale et les marchés boursiers.

En outre, les banques centrales des pays développés décident de stopper leur processus de hausse des taux dès le printemps 2023 afin de mieux prendre en compte le ralentissement économique. C’est ce qu’attendaient les investisseurs depuis l’été 2022. Les épargnants se ruent sur les petites et moyennes valeurs (small et mid caps). Leur très forte sous-valorisation est un argument imparable pour se porter acheteur. Ce sont les grandes gagnantes de la bourse en 2023. En moyenne, la catégorie des actions Europe Petites et Moyennes Capitalisations affiche une hausse de 20 % en 2023.

 

​Prévisions choc bourse et éco pour 2023

 

3)      L’inflation atteint un pic au premier trimestre et revient à 2 % fin 2023

L’inflation atteint un pic en France au premier trimestre 2023 et reflue plus rapidement que prévu le reste de l’année, renouant avec son rythme d’avant-crise à 2 %. C’est le résultat d’une combinaison de facteurs : baisse continue du prix des matières premières, demande en reflux à cause des craintes récessionnistes, maintien des dispositifs de soutien aux ménages et aux entreprises pour faire face à la facture énergétique (ce qui diminue artificiellement l’inflation) et réouverture de la Chine qui permet un retour à la normale durable au niveau du commerce international.

La baisse de l’inflation surprend tous les acteurs, et en premier lieu les banques centrales qui peuvent désormais se focaliser sur le soutien à la croissance (cela passe d’abord par un arrêt du processus de hausse des taux directeurs). L’inflation n’était pas permanente. Elle était bien transitoire.

Soyons directs, il est peu probable que ces prévisions choc se réalisent. Mais en cette fin d’année, essayons d’être positif et de sortir des sentiers battus. L’année 2023 nous réservera peut-être d’agréables surprises pour votre épargne.

Nous vous souhaitons en tout cas à tous de très belles fêtes de fin d’année. C’est la période idéale pour se ressourcer et pour profiter de ses proches. Nous vous retrouverons avec plaisir de l’autre côté…en 2023 !

 

​Prévisions choc bourse et éco pour 2023

Nos articles les plus consultés

Votre conseiller patrimonial vous informe – 1er trimestre 2023

Retrouvez votre magazine "Votre conseiller patrimonial vous informe" du 1er trimestre 2023 A la une : 2023 : une année de nouveautés fiscales. Comme chaque année, nous vous tenons informé des nouveautés fiscales qui pourront influer vos choix patrimoniaux......

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

Investir dans un groupement foncier viticole

Investir dans un groupement foncier viticole ​ Juridiquement, un GFV (Groupement Foncier Viticole) est une société civile. Une telle structure est créée pour permettre aux particuliers d’investir dans le domaine du vin, du champagne, etc. Factuellement, il s’agit ici...

Diminuer l’impôt avec le PER

Comment déduire votre épargne retraite de votre imposition ​ Si vous avez eu la bonne idée d’abonder votre Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP), votre Plan d'Épargne Retraite (PER) ou votre contrat Madelin en 2022, vous allez pouvoir bénéficier d’une déduction...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M