Choisir le bon placement pour ses enfants ou petits-enfants.

Traditionnellement, le premier placement ouvert pour les enfants ou petits-enfants est le livret A. Mais avec 0,75% de rendement et 2% d’inflation, il s’agit d’une solution discutable. En attendant sa majorité, l’enfant dispose d’un horizon d’investissement de plusieurs années. Il peut donc investir sur des actifs plus dynamiques pour rechercher une meilleure valorisation de son épargne. Afin d’étendre le choix des supports, deux autres formules sont envisageables : le compte-titres et l’assurance-vie. Des alternatives qui méritent d’être explorées.

Quel est le rôle des parents ?

Le premier patrimoine d’une personne est son nom de famille. Ensuite, le patrimoine financier et / ou immobilier se constitue au fil du temps en fonctions des parcours, donations, héritages de chacun. Si un enfant mineur ne dispose pas de la capacité juridique, il peut en revanche posséder un patrimoine.

Ses parents, les représentants légaux, le représentent jusqu’à sa majorité, et endossent la responsabilité de gérer ses intérêts. Ainsi, ils conservent la maîtrise des dépôts et des retraits sur les supports d’épargne de l’enfant. Et tant qu’ils sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents, les intérêts et autres revenus réalisés devront apparaître sur la déclaration de revenus des parents et ainsi, seront imposés au même titre que les revenus des parents.

A 18 ans, l’enfant devient le seul gestionnaire de des comptes, voire avant, en cas émancipation.

Optez pour la diversification avec le compte-titres !

Le compte-titres permet une diversification de l’épargne grâce à un grand choix de supports d’investissement, du moins dynamique au plus risqué.

Quid de l’ouverture d’un compte Plan d’Epargne en Actions ou d’un PEA-PME ?

Pour accéder à ces enveloppes dédiées aux actions européennes et fiscalement attractives, votre enfant doit être fiscalement indépendant. Ces solutions d’épargne portées sur les actions européennes, sont très attractives sur le plan fiscal. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que ce placement pour les enfants n’est possible qu’à partir du moment où il est indépendant sur le plan fiscal.

L’assurance-vie, un placement pour les enfants aussi !

En général, les parents transmettent à leurs enfants leurs premières économies, à différentes occasion. Pour Noël par exemple, pour un anniversaire, ou encore en passant par un don manuel ou une donation. Ce sont les premières « notes » de la création d’un patrimoine financier. Cela permet également d’alléger, dans bien des cas, la succession future.

Optez pour un contrat d’assurance-vie !

Un contrat d’assurance-vie est un choix très intéressant de placement pour les enfants mineurs. Pour y souscrire, ses parents seront amené à co-signer le contrat d’assurance vie de l’enfant. Avant sa majorité, tout mouvement sur le contrat sera également soumis à la validation des deux parents. Il est également possible d’encadrer l’utilisation des fonds versés à l’enfant, l’occasion d’une donation par exemple, en optant pour un contrat d’assurance-vie assorti d’un pacte adjoint (ou avec une clause d’inaliénabilité intégrée à l’acte notarié). Cette solution permettra maîtriser l’utilisation des fonds jusqu’au 25e anniversaire de l’enfant.

Ces solutions sont également applicables dans le cadre d’une donation « transgénérationnelle » (les grands-parents transmettent des petits-enfants par exemple).

Afin d’anticiper les futurs besoins de vos enfants comme les études, l’acquisition d’un logement, du permis de conduire, d’un véhicule, etc. … Il est intelligent de diversifier leur épargne par le biais d’un compte-titres et/ou d’un contrat d’assurance-vie. Ces solutions de placements permettent d’accéder aux classes d’actifs tels que les SICAV, OPCVM, SCPI, actions, obligations, etc. … et ainsi de rechercher sur le long terme, de meilleurs rendements. Rappelons que le temps donne toujours raison aux marchés.

La financière de l’échiquier vous informe sur ce sujet en vidéo : cliquez ICI

Chez Centaure Investissements, nos conseillers sont des experts généralistes intervenant sur tous les domaines patrimoniaux :

  • Immobilier
  • Produits financiers et assurance vie
  • Optimisation fiscale
  • Retraite
  • Succession
  • Prêts
  • Assurances

La relation de confiance qui se tisse avec le client nécessite également des capacités relationnelles très développées. La pédagogie est également une compétence précieuse pour proposer un conseil pertinent, clair et ne portant pas à confusion pour l’investisseur particulier.

 

Conseiller gestion patrimoine conseiller financier expliquant le rôle du conseiller en gestion de patrimoine

En bref

  • Le rôle du conseiller en gestion de patrimoine est d’être le chef d’orchestre de vos finances, et d’une façon générale, de votre patrimoine dans son ensemble, pour vous permettre de concrétiser vos projets et de régler des problématiques patrimoniales.
  • Il vous conseille et met en œuvre des stratégies pour y parvenir.
  • Son indépendance vous garantit un conseil impartial, personnalisé et orienté vers votre réussite, sans conflit d’intérêt quant aux solutions proposées.
  • Pour mieux vous conseiller, il va s’entourer d’autres experts qui vont vous apporter leurs connaissances et ainsi vous donner toutes les clés pour faire fructifier votre patrimoine.
  • Enfin, il s’adresse à tout un chacun. Nul besoin d’être fortuné pour prévoir sa future retraite, assurer sa maison, ou encore placer ses économies.

Nos articles les plus consultés

Bientôt Noël : Cadeau ou donation ?

Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ?   Cadeau ou donation   Plus qu'un mois avant Noël : où s'arrête le cadeau et où commence la donation ? Vous envisagez de faire un chèque à vos enfants ou à l'un d'eux pour Noël...

Investir dans un groupement foncier viticole

Investir dans un groupement foncier viticole ​ Juridiquement, un GFV (Groupement Foncier Viticole) est une société civile. Une telle structure est créée pour permettre aux particuliers d’investir dans le domaine du vin, du champagne, etc. Factuellement, il s’agit ici...

Diminuer l’impôt avec le PER

Comment déduire votre épargne retraite de votre imposition ​ Si vous avez eu la bonne idée d’abonder votre Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP), votre Plan d'Épargne Retraite (PER) ou votre contrat Madelin en 2022, vous allez pouvoir bénéficier d’une déduction...

CREDIT – Comment bien choisir son assurance emprunteur ?

  La question des abonnés   Comment bien choisir son assurance emprunteur ?   Depuis la loi Lagarde du 1er septembre 2010, les banques ne peuvent plus vous imposer leur assurance de groupe lors de la souscription d’un crédit. En conséquence, l’emprunteur...
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PATRIMONIALE

Recevez l'actualité patrimoniale directement dans votre boîte mail en un clic. Nos experts décryptent pour vous l'actualité et les problématiques patrimoniales pour vous aider à accomplir vos projets.

You have Successfully Subscribed!

M