Cabinet de gestion de patrimoine indépendant
Conseil en investissement financier
Bilan d’assurance et de patrimoine
Retraite - Défiscalisation – Placements – Courtage en assurance
Courtage en prêts immobilier – LMNP

Lexique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Ratio d'information :

Le ratio d'information a pour numérateur la surperformance du fonds par rapport à l'indice de référence de sa catégorie (son alpha) et pour dénominateur l'écart-type de la différence entre les rendements du fonds et ceux de l'indice de référence de sa catégorie. Dans le cas où le fonds a généré une surperformance par rapport à l'indice de référence de sa catégorie (et donc où le ratio d'information est positif), plus le ratio d'information est élevé, meilleur a été le fonds.

Ratio de Sharpe :

Le ratio de Sharpe a pour numérateur la surperformance du fonds par rapport au taux sans risque (L'EONIA est régulièrement utilisé comme taux sans risque) et pour dénominateur le risque du fonds (mesuré par l'écart-type de ses rendements mensuels). Dans le cas où le fonds a généré une surperformance par rapport au taux sans risque (et donc où le Ratio de Sharpe est positif), plus le ratio de Sharpe est élevé, meilleur a été le fonds. Un ratio de Sharpe de 0.4 indique que le fonds a rapporté 0.4% de performance au delà du taux sans risque par unité de risque supplémentaire (soit pour 1% de volatilité, mesurée par l'écart-type des rendements du fonds sur la période de calcul).

Ratio de Sharpe du portefeuille :

Le ratio de Sharpe a pour numérateur la surperformance du portefeuille par rapport au taux sans risque (L'EONIA est régulièrement utilisé comme taux sans risque) et pour dénominateur le risque du portefeuille (mesuré par l'écart-type de ses rendements hebdomadaires). Dans le cas où le portefeuille a généré une surperformance par rapport au taux sans risque (et donc où le Ratio de Sharpe est positif), plus le ratio de Sharpe est élevé, meilleur a été le portefeuille. Un ratio de Sharpe de 0.4 indique que le portefeuille a rapporté 0.4% de performance au delà du taux sans risque par unité de risque supplémentaire (soit pour 1% de volatilité, mesurée par l'écart-type des rendements du portefeuille - appelé ici son risque - sur la période de calcul). Il n'est calculé que sur des périodes supérieures à 1 an.

Ratio de Sortino :

Le ratio de Sortino a pour numérateur la surperformance du fonds par rapport au taux sans risque (L'EONIA est régulièrement utilisé comme taux sans risque) et pour dénominateur son downside risk sur la période. Le downside risk ressemble à la volatilité des rendements, si ce n'est qu'on ne le calcule que pour les rendements inférieurs à un certain montant (pour Quantalys par exemple, les rendements inférieurs à ceux du taux sans risque, l'EONIA servant de référence). Cela revient à ne pas pénaliser la volatilité des rendements quand ils sont supérieurs au taux sans risque et donc à considérer qu'il y a une bonne et une mauvaise volatilité.

Réception des travaux :

Acte par lequel le maître de l'ouvrage déclare accepter l'ouvrage (ou les travaux) sans ou avec réserves, en présence du constructeur. Cet acte intervient à la demande du maître de l'ouvrage ou du constructeur. Si la réception n'est pas accomplie à l'amiable, elle peut être accordée judiciairement. Elle constitue le point de départ des différents délais de garantie.

Regroupement de crédits :

Le regroupement de crédits consiste à rassembler en un seul crédit, et donc en une seule et unique mensualité, généralement d'un montant plus faible, plusieurs crédits en cours (crédits immo, conso, perso, auto, travaux, revolving... de taux, de durée et d’échéances différents).

Remboursement par anticipation :

L'emprunteur d'un prêt immobilier peut toujours rembourser de façon anticipée son prêt, en totalité ou en partie avant la dernière échéance prévue initialement dans le contrat de prêt. Mais le contrat de prêt peut prévoir que les remboursements égaux ou inférieurs à 10% du montant initial du prêt sont interdits, sauf s'il s'agit de solder le prêt. Le contrat de prêt initial peut toutefois préciser qu'une indemnité, dont le montant est précisé par décret, sera due en cas de remboursement anticipé.
Pour les contrats de prêt immobiliers conclus à compter du 30 juin 1999, aucune indemnité n'est due par l'emprunteur, lorsque le remboursement est motivé par la vente du bien faisant suite à un changement du lieu d'activité professionnelle de l'emprunteur ou de son conjoint, par le décès ou la cessation forcée de l'activité professionnelle de ces derniers.

Risque / Volatilité :

Le risque est mesuré par l'écart-type des rendements hebdomadaires du fonds sur différentes périodes : 1 an, 3 ans, 5 ans, ou sur une période définie par l'utilisateur. On parle aussi parfois de volatilité. Plus le fonds est volatil, plus grande est la fourchette des performances possibles, qu'elles soient positives ou négatives. Toutes choses égales par ailleurs, moins le risque est élevé, meilleur a été le fonds pour l'investisseur, mais certains fonds ont à la fois un risque élevé et des performances passées excellentes, il faut donc savoir séparer le bon risque du mauvais risque.

Risque de la catégorie :

Le risque de la catégorie est mesuré par l'écart-type des rendements hebdomadaires de la catégorie sur différentes périodes : 1 an, 3 ans, 5 ans, ou sur une période définie par l'utilisateur. On parle aussi parfois de volatilité. Plus la catégorie est volatile, plus grande est la fourchette des performances possibles, qu'elles soient positives ou négatives.

Risque du portefeuille :

Le risque est mesuré par l'écart-type annualisé des rendements hebdomadaires du portefeuille sur différentes périodes supérieures ou égales à 3 mois. On parle aussi parfois de volatilité. Plus le portefeuille est volatil, plus grande est la fourchette des performances possibles, qu'elles soient positives ou négatives. Toutes choses égales par ailleurs, moins le risque est élevé, meilleur a été le portefeuille pour l'investisseur, mais certains portefeuilles ont à la fois un risque élevé et des performances passées excellentes, il faut donc savoir séparer le bon risque du mauvais risque.

Risque relatif :

Pour tous les fonds d'une catégorie, les volatilités annualisées sur 3 ans (ou sur 1 an quand le fonds n'a pas 3 ans d'historique) calculées tous les mois sont classées par ordre croissant et segmentées en quintiles (tranches de 20% du total des volatilités). Les fonds dont la volatilité est dans le premier quintile ont un risque relatif faible, ceux dont la volatilité est dans le dernier quintile un risque relatif fort (même principe pour les quintiles 2, 3 et 4). A chacune de ces classes de risque relatif correspond une gradation sur l'échelle de risque, allant du moins risqué en relatif à gauche vers le plus risqué en relatif à droite.

Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM