Cabinet de gestion de patrimoine indépendant
Conseil en investissement financier
Bilan d’assurance et de patrimoine
Retraite - Défiscalisation – Placements – Courtage en assurance
Courtage en prêts immobilier – LMNP

Lexique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Commission de surperformance :

Certains fonds, en plus des frais de gestion forfaitaires, prélèvent une commission de surperformance conditionnée par l'atteinte d'un objectif de performance par rapport à un indice de référence ou à une valeur absolue : quand le fonds dépasse cet objectif de performance (avec parfois des conditions supplémentaires, par exemple que la performance du fonds soit en plus positive), la société de gestion prélève une commission de surperformance qui vient en déduction de la valeur liquidative. Nous vous invitons à vous reporter au prospectus du fonds pour tout détail sur le mécanisme de cette commission.

Condition suspensive :

Contenues dans un avant-contrat (promesse de vente unilatérale ou compromis de vente), celles-ci suspendent l'exécution du contrat à la réalisation d'un événement. Le contrat ne sera exécuté que lorsque l'événement prévu se réalisera. Par exemple, le contrat de vente peut être soumis à l'obtention d'un prêt, d'un permis de construire... Pour être valable, une condition suspensive ne doit pas dépendre du hasard ou de la seule volonté d'une partie.

Constant Mix :

Une allocation est dite est "constant mix" quand les pondérations initiales des éléments qui la composent (des fonds par exemple) sont maintenues constantes pendant toute la durée de l'évaluation. Par exemple, si le portefeuille est composé à un instant t de 50% du fonds A et 50 du fonds B, on achète et vend en permanence des parts du fonds A et du fonds B afin que chacun représente toujours 50% du total. Ainsi, quand le fonds A évolue plus favorablement que le fonds B, l'on vendra des parts du fonds A pour acheter des parts du fonds B.

Contrat de capitalisation :

Un contrat de capitalisation est une enveloppe fiscale propre à la France très proche d'un contrat d'assurance-vie, avec quelques particularités fiscales. Il en résulte que la plupart des contrats de capitalisation offerts sur le marché sont de simples déclinaisons de contrats d'assurance-vie déjà existants.

Corrélation :

La corrélation entre deux fonds mesure l'intensité de la relation existant entre la performance de l'un et celle de l'autre. Elle prend des valeurs entre -1 (parfaite corrélation inverse : quand l'un des fonds monte, l'autre baisse avec la même intensité et vice versa) et +1 (parfaite corrélation : quand l'un des fonds monte, l'autre monte avec la même intensité et vice versa). Nous la calculons dans le comparateur de fonds sur différentes périodes en utilisant les rendements hebdomadaires des fonds. L'arithmétique du calcul du risque d'un portefeuille est telle qu'il ne s'agit pas simplement de la moyenne pondérée du risque de chacun des composants mais que les corrélations jouent un rôle important : en bref, une corrélation faible entre deux composants d'un portefeuille permet de réduire le risque de celui-ci. Il est donc désirable, pour réduire le risque, d'avoir des corrélations aussi peu élevées que possible : par convention, nous considérons qu'une corrélation supérieure à 0,9 dénote un mauvais potentiel de diversification, qu'une corrélation comprise entre 0,6 et 0,9 dénote un potentiel de diversification moyen et qu'une corrélation inférieure à 0,6 dénote un bon potentiel de diversification. Par diversification, il faut entendre réduction du risque.

Courtier :

Une société de courtage, respectivement un courtier est une entreprise, respectivement une personne qui sert d'intermédiaire pour une opération, le plus souvent financière, entre deux parties. L'activité de courtage (brokerage pour les anglophones) est réglementée dans de nombreux pays, afin de protéger les intervenants sur le marché.

Coût total du crédit :

Ensemble des charges supportées par l'emprunteur sur la durée de son crédit. Aux intérêts calculés à partir du taux nominal d'un crédit s'ajoutent les frais d'assurance décès-invalidité et chômage, les frais de dossier et de garantie. Le coût total du crédit est égal à la somme de toutes les mensualités moins le montant du capital emprunté

Crédit Immobilier - Avantage fiscal :

Dans la plupart des cas, lesintérêts d'emprunt sont déductibles des revenus fonciers, voire dans certaines situations, déductibles des revenus globaux. L'excédent de déficit foncier est reportable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes. Cette opération n'empêche pas la déduction d'autres charges, la faculté d'amortissement et l'accomplissement de travaux suscptibles d'être imputés sur le revenu global.

Crédit IN FINE :

Un crédit in fine est un prêt dans lequel on ne rembourse que les intérêts du capital initialement emprunté. Le capital, lui, ets remboursé en une seule fois, à la fin du crédit. Pendant la durée du prêt, une épargne est généralement mise en place, destinée à reconstituer le capital remboursable à terme.

Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM